La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO
Recherchez dans le Site :

Réhabilitation neuromusculaire et ostéopathie

CEESO 2015 - Béatrice Capelle
 
lundi 5 juin 2017 par Béatrice Capelle

La réhabilitation neuromotrice® en complément du traitement ostéopathique dans la lombalgie commune
Une étude pilote

Béatrice Capelle


Mémoire en vue de l’obtention d’un diplôme d’ostéopathe - - Centre Européen d’Enseignement Supérieur en Ostéopathie — CEESO 2015 - Tuteur de mémoire : Sami Naili, Ostéopathe DO

Le Site de l’Ostéopathie remercie le Directeur du CEESO Paris de l’avoir autorisé à présenter ce mémoire

Résumé

La lombalgie chronique commune est un problème de santé publique. Selon les recommandations européennes, elle doit être prise en charge de façon pluridisciplinaire et, parmi ces disciplines, l’ostéopathie a démontré une efficacité. Dans la mesure où les lombalgiques chroniques présentent un déficit de contrôle moteur des muscles du tronc, il est apparu intéressant d’adjoindre les techniques de réhabilitation neuromusculaire à l’ostéopathie en vue d’améliorer l’efficacité de l’ostéopathie en ligne avec les recommandations européennes.
Nous avons recruté 15 patients pour cette étude pilote, un sujet a été exclu, deux issus du groupe Témoin ont été perdus de vue. A la fin de l’étude, nous recensions trois patients pour le groupe Témoin et neuf patients pour le groupe Neuromusculaire. Chaque groupe était pris en charge en ostéopathie durant quatre sessions individualisées, et devait marcher quotidiennement pour une durée de trente minutes environ. Le groupe Neuromusculaire s’est vu administrer des exercices de réhabilitation neuromusculaire du tronc sur les trois dernières sessions. Le critère de jugement principal était l’incapacité mesurée avant chaque session puis 90 jours après la première session, via l’Oswestry Disability Index. Le critère secondaire était l’évaluation de la douleur issue de ce même questionnaire. A l’issue du protocole, les deux groupes étaient significativement améliorés sur les deux critères (Incapacité p=0,0007 et Douleur p=0,0190) ce qui est conforme aux études de plus grande ampleur concernant la prise en charge ostéopathique de la lombalgie chronique commune. En revanche, nous ne pouvons conclure en termes statistiques sur l’efficacité de la combinaison de l’ostéopathie avec la réhabilitation neuromusculaire notamment du fait de la petitesse des effectifs. L’analyse détaillée des sujets et des résultats associés met en évidence l’influence des croyances, des facteurs psychosociaux associés, et de la sensibilisation centrale sur l’ampleur de l’amélioration. Ce classement apparaît cohérent avec le WHYMPI et suggère, au regard des publications en rapport, l’intérêt d’étudier la possibilité d’intégrer à la prise en charge ostéopathique de la lombalgie chronique commune la réhabilitation neuromusculaire et les techniques cognitivo-comportementales.
Mots clés : lombalgie chronique commune, ostéopathie, réhabilitation neuromusculaire, approche multidisciplinaire, incapacité, douleur

Abstract

Chronic non specific low back pain is a public health issue. According to the European recommendations, it should be addressed through a multidisciplinary approach. Among these disciplines, osteopathy has proved its efficiency. As people suffering from chronic low back pain show a lack of motor control of the trunk, it was interesting to add a neuromuscular rehabilitation of the trunk program to the osteopathic treatment to see if it would increase the efficiency of osteopathy alone.
Fifteen patients were recruited for this pilot study, one was excluded and two discontinued the treatment. We ended up with three subjects in the « Témoin » group and vine in the « Neuromusculaire » group. The protocol included four individualized osteopathic treatment sessions and a daily walking routine for about thirty minutes. The « Neuromusculaire » group benefited from trunk neuromuscular rehabilitation exercises for the last three sessions. We measured disability and pain using the Oswestry Disability Index questionnaire before each session and ninety days after the first session.
At ninety days, both groups were significantly improved (disability p=0,0007, pain p=0,0190), these results are in line with the broader published studies on the efficiency of osteopathic treatment for chronic low back pain. We can’t conclude regarding the statistical significance of the combination of osteopathy and neuromuscular rehabilitation due to the small sample size. However, the individual analysis points out very encouraging outcomes for a specific patient profile with a zero value for disability and pain at ninety days. At the same time, we were able to identify the influence of beliefs, psychosocial context and, central sensitization on the response to the treatment. The profiles described through this analysis are in line with the WHYMPI and suggests that we could study an osteopathic protocol for chronic non specific low back pain including some cognitive behavioral techniques and neuromuscular rehabilitation.
Keywords : chronic low back pain, osteopathy, neuromuscular rehabilitation, multidisciplinary approach, disability, pain


Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 3 / 1002714

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Livres, Mémoires & Thèses  Suivre la vie du site Mémoires & Thèses   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 4.2.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License