La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO
Recherchez dans le Site :

Technique de recentrage de la tête humérale sur le service du tennisman

IOB 2017 - Mathilde LAURENT
 
dimanche 3 septembre 2017 par Mathilde LAURENT

Influence d’une technique ostéopathique de recentrage de la tête humérale sur le service du tennisman

Mathilde LAURENT


Le Site de l’Ostéopathie remercie M. Vincent STAF, Directeur de l’I.O.B. de l’avoir autorisé à présenter ce mémoire

Résumé

Le service est une arme essentielle pour le joueur de tennis. Ce geste est d’un point de vue biomécanique relativement complexe et nécessite un parfait centrage de la tête humérale. Par des mécanismes biomécaniques et vasculo-nerveux, les dysfonctions de l’articulation scapulo-humérale peuvent avoir des répercussions fonctionnelles sur l’efficacité du service.
Nous proposons un protocole expérimental qui démontre l’influence d’une technique ostéopathique de recentrage de la tête humérale sur les performances du service à partir de critères objectifs (mesure de la vitesse et de la précision du service) Cette étude a été réalisé sur 38 patients divisé en 2 groupes de 19 patients chacun. Un groupe réel de 19 joueurs qui a reçu le traitement ostéopathique de recentrage de la tête humérale et un groupe placebo de 19 joueurs qui n’a subi aucun geste correcteur mais juste un bilan ostéopathique.
Les résultats ont montré une augmentation significative de la précision après la technique de recentrage de la tête humérale et un gain de vitesse d’environ 5 km/h sur le groupe recevant l’intervention.
Mots clés : ostéopathie, tennis, joueur de tennis, service, tête humérale, épaule, biomécanique, performances.

Abstract

The serve is an essential weapon for the tennis player. This gesture is biomechanically complex and requires a perfect centring of the humeral head.
By biomechanical and vasculo-nervous mechanisms, the dysfunctions of the scapulo-humeral joint can have functional repercussions on the efficiency of the serve.
We put foreward an experimental protocol in order to demonstrate the impact of osteopathic manipulation of humeral head recentering on the serve performances using objective criteria (serve speed and precision measures). This study was realised on 38 patients divided into 2 groups of 19 each. A real group of 19 players which received the osteopathic treatment of recentring of the humeral head and a placebo group of 19 players which underwent no corrective gesture but just a check up.
Results showed a significate increase on the precision after the humeral head recentering technique, and also a gain of speed reaching 5km/h on real group.
Keywords : osteopathy, tennis, tennis player, serve, humeral head, shoulder, biomechanics, performances.


Introduction


Le tennis est un sport individuel inventé en 1874 par le major Walter Clopton Wingfield en Angleterre. Ce sport devient officiel lors des Jeux Olympiques en 1896. Aujourd’hui, le tennis est le premier sport individuel pratiqué en France. En 2015, cette pratique compte plus d’un million de licenciés. 500000 d’entre eux sont classés et jouent donc des matchs officiels et cherchent constamment à améliorer leurs performances.
Le tennis est un sport utilisant particulièrement la ceinture scapulaire et ce, de façon asymétrique. C’est un sport complet, qui requiert de nombreuses qualités : de bons réflexes, de la précision, une bonne technicité et une bonne tactique, mais aussi une puissance de frappe importante. Afin de répondre à ces exigences et à la variété des gestes tactiques, les joueurs se soumettent à des entrainements physiques intenses.
Contrairement à la plupart des sports, celui-ci met les qualités physiques au service de la technicité et non pas au service du conflit physique avec les adversaires. Les joueurs se blessent donc la plupart du temps seuls du fait de la répétition des différents gestes de frappes qui entrainent une sur-sollicitation des articulations.
En match, le nombre de service varie entre 24 fois dans le meilleur des cas et jusqu’à plus de 250 fois pour les matchs en 5 sets chez les hommes. Il est donc nécessaire pour cela d’avoir une bonne technicité et une bonne mobilité articulaire.
Le service est un geste de lancer complexe qui nécessite d’excellentes qualités physique de souplesse, de coordination et de force. L’évolution de sa technique et de la technologie du matériel le rendent extraordinaire par sa vitesse, sa précision et sa régularité.
Ce geste est aussi le coup du tennis le plus traumatisant pour l’épaule du joueur et cela explique la grande fréquence des pathologies de ce complexe articulaire chez les tennismen.
Pratiquant moi-même le tennis, je connais l’enjeu du premier service et comme la plupart de mes coéquipiers, j’ai été quelques fois blessée du fait de la répétition des gestes de frappe à l’entrainement ou lors des matchs.
J’ai constaté que les blessures les plus fréquentes au tennis se situaient plus particulièrement au niveau des épaules, du coude, du poignet et du rachis.
Mon vécu ainsi que celui de mes coéquipiers lors de la pratique de ce sport, associé à mon intérêt tout particulier pour l’ostéopathie, m’a fait m’interroger sur l’impact de la pratique de ce sport sur la biomécanique ostéopathique de l’articulation scapulo-humérale. J’ai alors envisagé une prise en charge ostéopathique au niveau de cette articulation afin d’améliorer les performances lors du 1er service en permettant une meilleure vitesse et une meilleure précision. C’est ainsi que j’ai pensé à une manipulation de recentrage de la tête humérale sur le service afin d’améliorer les performances de vitesse et de précision de ce service.
Le service est la première action effectuée au début de chaque point. Il est donc primordial pour le joueur de maitriser cette action.
Le complexe de l’épaule est très sollicité chez les joueurs de tennis, c’est une zone clé soumise à d’importantes contraintes et où la prévalence des blessures est assez forte. On retrouve fréquemment une instabilité antérieure de l’articulation scapulo-humérale. L’apparition de ces troubles aurait des origines diverses telles que la pratique intensive du tennis, l’anatomie de l’épaule qui permet une grande mobilité entrainant une instabilité, un matériel inadapté, une mauvaise technique ou encore des dysfonctions somatiques à distance.
D’après Still, la structure gouverne la fonction. Chez le joueur de tennis, on retrouve une sollicitation particulière du complexe de l’épaule et notamment de l’articulation scapulo-humérale. Lorsque la tête humérale est décentrée, les fonctions physiques et biomécaniques du tennisman sont altérées. L’amplitude du mouvement de l’articulation scapulo-humérale est restreinte et le service sera donc affecté.
Le rôle de la scapula est essentiel pour un bon fonctionnement de l’épaule, notamment au service. Sa position permet une orientation de la glène pour une stabilisation optimale de la tête humérale pendant toute la durée du service. .
Lors de la pratique du tennis, la tête humérale se décentre très régulièrement du fait de la répétition des différents gestes de frappe. Cette étude prouvera alors l’intérêt, ou non, d’une technique ostéopathique de recentrage de la tête humérale sur la vitesse et la précision du service chez le tennisman.
Des études ont déjà démontré qu’il existe de grosses contraintes au niveau des épaules des tennismen et que cela peut les handicaper dans l’amplitude de leur geste, la précision et aussi leur provoquer des douleurs.
L’ostéopathie est une alternative incontestable chez le tennisman pour le soigner et aussi améliorer ses performances.
D’après les grands principes de l’ostéopathie, si une structure est équilibrée et qu’elle a une mobilité correcte, alors on aura une fonction optimale et donc des meilleures performances.
C’est ainsi que nous allons essayer de démontrer, par ce travail, si une technique ostéopathique de recentrage de la tête humérale a une action sur les performances du service du tennisman ou si cela est du au fruit du hasard.


  • Lire le mémoire de Mathilde LAURENT
    IOB 2017 - Mathilde LAURENT
    Technique de recentrage de la tête humérale sur le service du tennisman

Table des Matières

Remerciements
Résumé
Introduction
1ère PARTIE : CHAPITRE CONTEXTUEL ET CONCEPTUEL
1. Anatomie de l’épaule
 1.1 Généralités
 1.2 Description de l’articulation scapulo-humérale
 1.3 Muscles reliant la scapula à l’humérus
 1.4 Les autres muscles de l’épaule impliqués dans le service au tennis
 1.5 Innervation et vascularisation du complexe de l’épaule
 1.5.1 Innervation
 1.5.2 Vascularisation
2. Physiologie de l’épaule
 2.1 Physiologie biomécanique
 2.2 Physiologie de l’épaule lors du service
 2.2.1 La position de départ
 2.2.2 La montée du bras
 2.2.3 L’armée
 2.2.4 La frappe
 2.2.5 La fin du geste
3. Principes ostéopathiques de ce mémoire
 3.1 Modèle explicatif et physiologique du recentrage de la tête humérale
 3.2 Raisons du choix de cette technique et de cette étude
4. Travaux déjà effectués sur l’influence du recentrage de la tête humérale sur la vitesse et la précision du service au tennis
5. Hypothèses

2e PARTIE : ÉTUDE CLINIQUE
1. Présentation de l’étude
 1.1 Pourquoi une étude sur des patients sains ?
 1.2 Pourquoi une étude sur des 15-35 ans ?
 1.3 Principes de l’étude clinique
2. Présentation des populations étudiées
 2.1 Anamnèse : ce qui nous intéresse dans ce mémoire
 2.2 Critères d’inclusion de cette étude
 2.3 Critères de non inclusion de cette étude
 2.4 Critères d’exclusion de cette étude
 2.5 Recrutement des patients
3. Matériel de mesure de la vitesse
 3.1 Matériel de mesure de la vitesse
 3.2 Rôle de cet appareil
 3.3 Pourquoi mesurer la vitesse ?
 3.4 Déroulement de la mesure de la vitesse
 3.5 Utilisation de la mesure de la vitesse dans ce mémoire
4. Matériel de mesure de la précision
4.1 Matériel de mesure de la précision
4.2 Pourquoi mesurer la précision ?
4.3 Déroulement de la mesure de la précision
4.4 Utilisation de la mesure de la précision dans ce mémoire
5. Protocole de l’étude clinique
 5.1 Matériel informatif (voir annexe)
 5.2 Description du matériel utilisé
 5.3 Méthode employée pour faire les mesures
 5.4 Raison du choix des appareils utilisés
 5.5 Anamnèse et bilan ostéopathique
 5.5.1 1ère phase : mesure de la vitesse et de la précision avant technique
 5.5.2 2ème phase : mesure de la vitesse et de la précision après technique
 5.6 Déroulement des séances
 5.6.1 Lieu de la prise en charge ostéopathique
 5.6.2 Période et horaire de la prise en charge ostéopathique
6. Observation, techniques utilisées
 6.1 Description de la technique de recentrage de la tête humérale
 6.2 Description de la technique témoin- placebo
7. Traitement et analyse des données
 7.1 Traitement des données
 7.2 Analyse des données
 7.2.1 Description des caractéristiques des participants à l’inclusion
 7.2.2 Comparaison des caractéristiques avant et après l’intervention
8. Procédure à suivre pour réaliser un essai clinique prospectif
 8.1 Une étude contrôlée
 8.2 Une étude randomisée
 8.3 Étude en simple aveugle
9. Populations étudiées dans cette étude
 9.1 L’échantillon traité
 9.2 L’autre échantillon

3e PARTIE : RÉSULTATS, ANALYSES ET INTERPRÉTATIONS
1. Analyse des résultats
 1.1 Descriptions des caractéristiques des participants à l’inclusion
 1.2 Comparaison des caractéristiques avant et après l’intervention
 1.3 Comparaison après intervention en fonction de l’âge des joueurs
 1.4 Comparaison en fonction des dysfonctionnements de l’épaule
 1.5 Bilan de l’interprétation des résultats
2. Discussion
 2.1 Amélioration possibles
 2.2 Ouverture
Conclusion
Bibliographie
Table des illustrations
Annexes


Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 1 / 1003211

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Livres, Mémoires & Thèses  Suivre la vie du site Mémoires & Thèses  Suivre la vie du site Sports   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 4.2.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License