La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO

Poster un message

En réponse à :

Le dernier carré des « Fils et Filles »

Claude Bochurberg - 2022
mercredi 9 novembre 2022 par Claude Bochurberg

Le dernier carré des « Fils et Filles »
Une éthique de la Mémoire en actes

Claude Bochurberg

Présentation  : Serge Karsfeld


CARACTÉRISTIQUES



Date de parution : novembre 2022
Éditeur  : Association Les « Fils et Filles des Déportés Juifs de France » (F.F.D.J.F.) - 32 rue La Boétie 75008 Paris

Nb. de pages  : 80 pages
entre les pages 40 et 41, 16 pages de photos couleur
Dimensions  : 160 x 240 mm
Prix relié (couverture cartonnée) : 10,00 €


Pour se procurer le livre : écrire à : F.F.D.J.F.
F.F.D.J.F.

L’auteur


Claude Bochurberg

Claude Bochurgerg est Ostéopathe, Pychosomaticien. Il est l’auteur d’une bonne douzaine de livres sur l’Ostéopathie et a participé au Colloque de Cerisy-la-Salle (juillet 2003) sur la main, intégrant ainsi l’ostéopathie dans la philosophie et la phénoménologie (1).
Claude Bochurberg est enseignant au Conservatoire Ostéopathique Français, Ancien chargé de Cours à la Faculté de Médecine Paris-Nord.

Né en 1942, il est Militant des Fils et des Filles des déportés Juifs de France. Depuis 1981, il est le responsable de la rubrique « Mémoire » à Actualité Juive et Animateur de l’émission « Mémoire et Vigilance » sur Radio Shalom.

Claude Bochurberg est Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur, CHevalier dans l’Ordre National du Mérite et Médaille Vermeil de la Ville de Paris.


Note

1. « À Cerisy-la-Salle, ce haut lieu du débat intellectuel français, espace de liberté pour tant de grands philosophes contemporains, s’est tenu en juillet 2003, un colloque sur le thème de la main, organisé par Armelle Chitrit. Pour la première fois en cette vénérable maison, un ostéopathe, Claude Bochurberg, a été invité à y prendre la parole, ce dont témoigne ici avec émotion l’auteur, tout en reproduisant le contenu de sa communication.
Il s’agit là d’une grande étape de franchie, notamment dans l’accueil fait à l’Art l’Ostéopathique par la famille des Sciences Humaines. »
Extrait de La main ou la promesse d’une parole geste


Présentation


En 1978, nombreux sont les orphelins de la Shoah, Annette Zaidman" en tête, qui sont venus à nos côtés après la publication choc du « Mémorial de la Déportation ».

Presque tous, nous étions dans la force de l’âge ; nos enfants étaient encore des enfants. Aujourd’hui, 45 ans plus tard, nous sommes grands ou arrière-grands-parents et notre grande famille a perdu tant des siens.

Tous ces héros de l’épopée des « Fils et Filles » disparaîtraient avec nous si Claude Bochurberg n’avait entrepris dès le début, une œuvre irremplaçable ; laisser une trace écrite de chacun des militants de la mémoire, qu’ils soient ou non membres des FFDJF.

Quand il s’est lancé dans cette entreprise en 1981, au rythme d’une émission de radio et pas moins d’un article hebdomadaire, il avait devant lui une forêt de militants ; semaine après semaine il a fait le portrait d’environ 2 000 d’entre nous.

Nous avons compris l’importance de ce travail mémoriel : après « Rubrique Mémoire » et « Mémoire et Vigilance » qui regroupait ses premiers articles et émissions, nous avons publié « la Chronique des Fils et Filles », « Les Témoins et le Témoin  », « Militer et Témoigner », « Les Derniers Porteurs de Voix », et maintenant « le Dernier Carré des Fils et Filles ».

Ainsi à notre tour, « celles et ceux du dernier carré », grâce à Claude, nous ne disparaîtrons pas, et pour nos descendants et pour les générations futures ; au lieu d’être invisibles, nous serons des fantômes audibles et familiers, et l’on se souviendra qu’entre 1970 et 2030, la petite armée des orphelins de la Shoah et des enfants cachés s’est vaillamment battue pour la Justice et la Mémoire.

La volonté de notre « dernier carré », de tenir jusqu’au bout est exceptionnelle. Quand on a choisi de défendre une cause, il faut aller jusqu’au bout...

Claude Bochurberg relate ici avec talent tout ce que nous avons accompli depuis le 75ème anniversaire du départ des convois des déportés Juifs de France, malgré les deuils et la pandémie.

Serge Klarsfeld


Sommaire


Préface - Serge Klarsfeld
Avant-propos
Chapitre 1 - Une présence-absence qui nous taraude
Chapitre 2 - L’œuvre de Pierre
Chapitre 3 - Les avancées écrites
Chapitre 4 - Les avancées en matière informatique
Chapitre 5 - Les témoignages nouveaux, publiés par Klarsfeld-FFDJF depuis 2017
Chapitre 6 - Un dernier carré de veilleurs, qui honorent mes suppliciés de la Shoah, avec une absolue fidélité
Chapitre 7 - Une éthique de la Mémoire en actes


Publié par l’association F.F.D.J.F.
les « Fils et Filles des Déportés Juifs de France »
32 rue La Boétie 75008 Paris

 https://klarsfeld-ffdjf.org/

 


modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 701969

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       

Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License