La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO

Poster un message

En réponse à :

Approche ostéopathique dans le traitement de l’algoneurodystrophie (SRDC).

Haufroid Xavier - Mémoire de fin d’études ostéopathiques pour l’obtention du titre D.O.
mercredi 29 septembre 2021 par Xavier Haufroid

Haufroid Xavier - Approche ostéopathique dans le traitement de l’algoneurodystrophie (SRDC).

Maîtres de mémoire :

  • Heyninck Stéphane, Ostéopathe D.O.

Thèse de fin d’études ostéopathiques pour l’obtention du titre D.O., présentée et défendue publiquement en juin 2012 devant un jury international - The Belgian School of Osteopathy - Superviseur : Stéphane Heyninck, ostéopathe D.O.



RÉSUMÉ


L’algodystrophie est une pathologie complexe dont les causes et les traitements font toujours débat à l’heure actuelle. Son diagnostic repose exclusivement sur l’examen clinique avant tout autre examen complémentaire. La littérature décrit une cause neuro-végétative avec une dysfonction du système orthosympathique (sympathicotonie) et de plus en plus on la décrit comme étant une atteinte du système nerveux central. On ne peut également faire abstraction de la composante psychologique et de son impact sur l’évolution de la pathologie. Enfin, plus récemment, on commence à traiter l’algodystrophie en prescrivant des substances au pouvoir antioxydant, ce qui nous amène à nous interroger sur la relation entre la surcharge hépatique et l’apparition, voire l’entretien, de l’algodystrophie.

Dans cette étude, l’objectif était donc de proposer un traitement ostéopathique et une approche tenant compte de ces différents éléments.

Le traitement ostéopathique a pour but de ré-équilibrer la balance neurovégétative. Les techniques utilisées sont la compression du 4ème ventricule et le roulement alternatif des temporaux, visant à stimuler le système parasympathique et à restaurer l’équilibre neurovégétatif. Nous avons également soumis aux patients un questionnaire mesurant la surcharge hépatique et un autre (STAI de Spielberger) mesurant leur anxiété.

Au vu des résultats du test de la douleur (Échelle Analogique Visuelle) et de la mobilité du segment atteint, on peut se réjouir de l’intérêt de ce traitement. Les résultats sont d’autant meilleurs que l’algodystrophie est prise en charge de manière précoce.

Quant à l’implication du facteur hépatique, les résultats ouvrent d’autres perspectives intéressantes à explorer au niveau du traitement.

Par ailleurs, la dimension psychologique joue un rôle non négligeable dans l’algodystrophie et nous permet d’affirmer que celle-ci doit être prise en considération dans la prévention et le traitement de cette pathologie.

Pour terminer, les résultats plaident pour la mise en place d’un traitement préventif et nous orientent vers une prise en charge précoce et pluridisciplinaire de l’algodystrophie, pour enrayer son cercle vicieux.



ABSTRACT


Complex Regional Pain Syndrom (CRPS) is a complex pathology of which the causes and treatment are still subject to a controversy. Its diagnosis rests entirely on clinical examination prior to any further examination. Literature describes a neurovegetative cause with a dysfunction of the orthosympathetic system (sympathicotonia), and it is increasingly described as a lesion to the central nervous system. The psychological component and its effect on the pathology’s evolution should not be disregarded either. More recently, CRPS has been treated by prescription of antioxidant medication, which leads us to question the link between hepatic overload and the apparition, or even the development of CRPS.

This study aims at proposing an osteopathic treatment and an approach including these elements. Osteopathic treatment has the purpose of reestablishing the neurovegetative balance. The applied techniques are the compression of the 4th ventricle and the alternate rotation of the temporal bones. Both techniques are meant to stimulate the parasympathetic system and to restore the neurovegetative balance. We also submitted the patients to two questionnaires : one measuring their hepatic overload, the other one (STAI of Spielberger) their anxiety.

According to the results on the tests measuring pain (Visual Analog Scale) and the mobility of the affected segment, this treatment shows promising interest. The sooner CRPS is treated, the better the results will be.

Concerning the implication of the hepatic factor, results open interesting perspectives to be explored on the level of treatment. Furthermore, the psychological dimension has an important part in CRPS, which must be taken into account in prevention and treatment of this pathology.

Finally, the results plead for the implementation of preventive measures and ask for an early and multidisciplinary treatment of CRPS in order to break its vicious cycle.


INTRODUCTION


Nous avons déjà tous rencontré au cours de notre pratique des patients atteints d’algodystrophie et très souvent, on se trouve démuni devant cette pathologie complexe et difficile à traiter. Cette pathologie n’est pas décrite de manière unanime dans la littérature, que ce soit au niveau de son mécanisme ou de ses causes. Le diagnostic de l’algodystrophie repose essentiellement sur l’examen clinique avant tout autre examen complémentaire. Ces éléments et le manque de résultat obtenu chez certains patients, font qu’elle est souvent associée à des troubles psychologiques. La littérature évoque certes une cause neurovégétative à cette pathologie, mais son mécanisme est difficile à expliquer et surtout l’implication du déséquilibre neurovégétatif (entre systèmes orthosympathique et parasympathique) provoqué par l’algodystrophie est une hypothèse encore peu explorée.

Les études d’ostéopathie m’ont permis d’explorer plus en profondeur ce système neurovégétatif et d’envisager autrement le traitement des patients atteints d’algodystrophie. Je vais tenter de montrer, au travers de ce travail, l’implication éventuelle d’un déséquilibre neurovégétatif occasionné par l’algodystrophie. Stéphane Heyninck, ostéopathe D.O. et promoteur de ce travail, avait déjà exploré cette hypothèse dans sa thèse de fin d’étude (2004).

Après avoir proposé une définition de l’algodystrophie, une description de sa physiopathologie et de ses aspects cliniques, je parlerai des différents traitements actuels. Ensuite, je décrirai l’anatomie et la physiologie du système neurovégétatif et les liens avec l’algodystrophie. Enfin, à travers des cas pratiques, j’expliquerai comment j’ai traité le déséquilibre neurovégétatif de patients atteints d’algodystrophie.


SOMMAIRE


1. INTRODUCTION

2. ALGODYSTROPHIE
2.1. DÉFINITION

2.2. PHYSIOPATHOLOGIE

2.3. ASPECTS CLINIQUES
2.3.1. Phase chaude
2.3.2. Phase froide
2.3.3. Phase atrophique

2.4. EXAMENS COMPLÉMENTAIRES
2.4.1. La radiographie
2.4.2. La scintigraphie
2.4.3. L’imagerie par résonance magnétique
2.4.4. La biologie médicale

2.5. FORMES TOPOGRAPHIQUES
2.5.1. Les algodystrophies du membre supérieur
2.5.2. Les algodystrophies du membre inférieur

2.6. ÉTIOLOGIE
2.6.1. Les traumatismes
2.6.2. Les étiologies non traumatiques
2.6.3. Les étiologies dites idiopathiques

2.7. DIAGNOSTIC
2.7.1. Le diagnostic positif
2.7.2. Le diagnostic différentiel

2.8. ÉVOLUTION

2.9. DIFFÉRENTS TRAITEMENTS
2.9.1. Les traitements utilisés actuellement
2.9.2. Le traitement ostéopathique proposé dans ce travail

2.10. SYNTHÈSE

3. SYSTÈME NERVEUX VÉGÉTATIF
3.1. SYSTÈME ORTHOSYMPATHIQUE
3.1.1. Les centres axiaux
3.1.2. La chaîne caténaire ou latéro-vertébrale
3.2. SYSTÈME PARASYMPATHIQUE
3.2.1. Les centres crâniens
3.2.2. Les centres sacrés
3.2.3. Les ganglions relais au niveau crânien
3.3. RELATION ENTRE L’ALGODYSTROPHIE ET LE SYSTÈME NEUROVÉGÉTATIF

4. EXPLORATION DU LIEN ENTRE DEUX FACTEURS ET L’ALGODYSTROPHIE
4.1. SURCHARGE HÉPATHIQUE ET ALGODYSTROPHIE

4.2. FACTEUR PSYCHOLOGIQUE ET ALGODYSTROPHIE

5. TRAITEMENT OSTÉOPATHIQUE PROPOSÉ DANS CE TRAVAIL
5.1. PRINCIPE DE TRAITEMENT

5.2. TRAITEMENT

5.3. DESCRIPTION DES CAS PRATIQUES
5.3.1. G.J
5.3.2. G.T
5.3.3. S.A
5.3.4. F.C
5.3.5. V.L
5.3.6. F.B
5.3.7. S.G
5.3.8. R.G

5.4 RÉSULTATS

6. DISCUSSION ET CONCLUSION

REMERCIEMENTS

BIBLIOGRAPHIE

Résumé : Approche ostéopathique dans le traitement de l’algoneurodystrophie

Abstract : Approach osteopathic in the treatment of the CRPS

Samenvatting : Osteopathieke aanpak in de behandeling van algoneurodystrofie

Riepilogo : Approcio osteopatico nel trattamento della algoneurodistrofia

ANNEXE I

ANNEXE II

ANNEXE III


MÉMOIRE en PDF


Approche ostéopathique dans le traitement de l’algoneurodystrophie (SRDC).
Haufroid Xavier

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 566067

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       

Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.11 + AHUNTSIC

Creative Commons License