La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO

Poster un message

En réponse à :

Approche des mésos splanchniques en ostéopathie animale chez les monogastriques

Marie SALABERT
lundi 20 juillet 2020 par Marie SALABERT

Marie SALABERT - « Approche des mésos splanchniques en ostéopathie animale chez les monogastriques »

Maîtres de mémoire :

- Madame GARDELLE Amélie et Monsieur MAGNET Pierre en tant qu’Ostéopathes Animaliers
- Monsieur ORIO Romain en tant que Docteur Vétérinaire pratiquant l’Ostéopathie

Introduction :

Les séreuses splanchniques sont des éléments anatomiques permettant la suspension, la nutrition et la protection des viscères. Ces mésos sont encore relégués au second plan et peu considérés dans les recherches scientifiques mais également dans la pratique de l’ostéopathie.

Leur étendue est pourtant remarquable, qu’ils s’appellent péritoine, mésentère, péricarde ou encore plèvre, leur présence a un sens dans le grand tout constituant un individu.
A travers ce mémoire nous chercherons à montrer l’intérêt et l’impact que peuvent avoir ces mésos dans la pratique de l’ostéopathie sur les animaux. (...)

Ces mésos font parties de la catégorie des fascias intermédiaires. Dans ce mémoire nous décrirons l’histologie et la physiologie des fascias avant de décrire leur classification. Nous continuerons par étudier le développement des fascias avec l’embryologie, en portant notre attention sur les séreuses splanchniques. Nous clôturerons cette première grande partie en décrivant l’anatomie de nos différents mésos.

Notre seconde partie portera sur l’historique de l’approche viscérale de l’ostéopathie. Nous observerons comment la pratique sur la sphère viscérale a vu le jour et la perception qu’en ont les ostéopathes ayant marqué l’Histoire. Nous chercherons à connaitre leur vision sur les mésos splanchniques.

Nous continuerons avec une troisième partie expérimentale visant à proposer un protocole en ostéopathie avec les mésos splanchniques. L’objectif est d’enrichir notre vision de l’approche viscérale de l’ostéopathie.

Nous clôturerons ce mémoire en démontrant comment il est possible de corréler la médecine vétérinaire traditionnelle avec l’ostéopathie animale. Nous testerons les limites de notre protocole en comparant le diagnostic ostéopathique avec le diagnostic médical. Cette partie se terminera avec un recueil de cas cliniques avec de l’anatomie intégrée.

Tout au long de ce mémoire nous chercherons à répondre à la question suivante :

Comment l’utilisation des mésos splanchniques peut se positionner au cœur de notre pratique pour permettre une meilleure compréhension de l’approche viscérale en ostéopathie, tout en créant un pont avec la médecine vétérinaire ?

Sommaire :

INTRODUCTION

PARTIE 1 : BASES THEORIQUES ET OSTEOPATHIQUES DES FASCIAS AUX MESOS SPLANCHNIQUES

I. HISTOLOGIE – FONCTIONNEMENT ET CONSTRUCTION INTERNE DU RESEAU FASCIAL
A. Généralités
B. Les principaux éléments cellulaires
C. Les fibres intercellulaires
1. Les fibres réticulées
2. Les fibres de collagène
3. Les fibres élastiques
D. La substance fondamentale
E. Les différents types de tissu conjonctif
II. LA PHYSIOLOGIE DU TISSU CONJONCTIF
A. Rôles de fascias
B. Corrélations et comparaisons entre les systèmes nerveux, vasculaire et fascial
C. Construction du réseau fascial
D. Dégradation tissulaire et place de l’ostéopathie
1. L’importance du mouvement pour un organisme
2. Une meilleure circulation des fluides
3. Le stress émotionnel
E. La tenségrité au sein de l’histologie et de la physiologie
1. De l’origine de la tenségrité au tissu conjonctif
2. Un organisme vivant perçu avec la tenségrité
3. La macrotenségrité par les fibroblastes
4. La microtenségrité
III. LA CLASSIFICATION DES FASCIAS
A. Histoire et considération des fascias
B. La classification actuelle
C. Conclusion
IV. EMBRYOLOGIE : LES FASCIAS DES L’ORIGINE DE LA VIE
A. Généralités
B. La fécondation
1. Définition
2. Observations du tissu conjonctif
3. La segmentation (ou clivage)
4. La capacitation – apparition de l’endoderme primitif
5. Nidation différée
6. Formation du disque embryonnaire
7. La gastrulation – apparition du mésoderme
8. Formation de l’embryon
9. Délimitation de l’embryon
10. Evolution de l’ectoderme
11. Evolution de l’endoderme
12. L’évolution du mésoderme
13. Cœlome extra-embryonnaire et implantation de l’embryon
C. Conclusion générale sur la période embryonnaire
D. Le développement embryologique des séreuses splanchniques
1. Les mésentères primitifs
a. Mésentère dorsal primitif
b. Mésentère ventral primitif
c. Mésentère primitif autre
2. Le septum transversum – la séparation des cavités péricardique et pleuropéritonéale
3. Formation de la cavité péricardique et apparition de la cavité pleuropéritonéale
4. Fermeture des canaux pleuro-péritonéaux et formation des cavités pleurales
5. Formation du diaphragme
6. Formation de la cavité péritonéale
E. La vie fœtale : l’Organogénèse – évolution des mésos splanchniques
1. Au niveau du système digestif
a. Œsophage
b. Estomac
c. Intestin grêle
d. Foie
e. Pancréas
f. Rate
g. Le gros intestin
h. Rectum
2. Le système urinaire
a. Reins
b. Glandes surrénales
3. Les appareils reproducteurs mâles et femelles
a. L’appareil génital de la femelle
b. L’appareil génital du mâle
4. Cavité péritonéale et viscères abdominaux
F. Conclusion générale sur le développement des mésos splanchniques
V. ANATOMIE DES MESOS SPLANCHNIQUES
• Introduction
• Créer du lien entre la description anatomique et le protocole ostéopathique proposé
A. Objectifs
B. Notions fondamentales
1. Une zone de rétention créatrice d’une traction tissulaire
a. Définition d’un fulcrum
b. Conséquences périphériques du fulcrum
c. Les différents impacts d’une zone de rétention
d. Les rôles de l’ostéopathe
• Partie abdomino-pelvienne
Les principaux mésos d’un point de vue anatomique et ostéopathique
A. Le péritoine
1. Généralités
2. Constitution du péritoine
3. Les différentes catégories de plis péritonéaux
4. Organes rétropéritonéaux
B. La racine du mésentère
1. Généralités
2. Spécificités pour les équidés
3. Spécificités pour les carnivores
4. Observations
C. Le mésentère
1. Généralités
2. Sa constitution externe
3. Sa constitution interne
4. Spécificités pour les équidés
5. Spécificités pour les carnivores
D. Le petit omentum
1. Parties en lien avec l’estomac
2. Parties en lien avec le foie
3. Conformation du petit omentum
E. Le grand omentum
1. Généralités
2. Les parois du grand omentum
a. La paroi superficielle du grand omentum
b. La paroi profonde du grand omentum
3. Parties spécifiques du grand omentum
4. Rôle du grand omentum
5. Spécificités pour les équidés
6. Spécificités pour les carnivores
F. Bourse omentale
1. La délimitation de la bourse omentale
2. Son ouverture
3. Les différentes parties de la bourse omentale
4. Spécificités pour les carnivores
Diaphragme et œsophage – zones d’échanges
A. L’œsophage
B. Le diaphragme
1. Conformation
2. Vascularisation et innervation
Les mésos du système digestif
A. Le ligament gastro-phrénique
B. Les mésos du foie
1. Le ligament hépato-gastrique
2. Le ligament hépato-duodénal
3. Le ligament coronaire
4. Le ligament falciforme
a. Spécificités pour les équidés
b. Spécificités pour les carnivores
5. Le ligament triangulaire gauche
6. Le ligament triangulaire droit
7. Le ligament hépato-rénal
8. Vascularisation et innervation
a. Vascularisation et système lymphatique
b. Innervation
c. Voies d’excrétion de la bile
C. Les mésos de la rate
1. Le ligament gastro-splénique
2. Le ligament spléno-rénal
3. Vascularisation et innervation
D. Le mésoduodénum
1. Généralités
2. Vascularisation portée par le mésoduodénum
3. Spécificités pour les équidés
4. Spécificités pour les carnivores
E. Les plis des intestins
1. Le pli duodéno-colique
2. Le pli iléo-caecal
3. Le pli caeco-colique
F. Les mésocolons
1. Mésocolon ascendant
a. Spécificités pour les équidés
b. Spécificités pour les carnivores
2. Mésocolon transverse
a. Spécificités pour les équidés
b. Spécificités pour les carnivores
3. Mésocolon descendant
a. Généralités
b. Spécificités pour les équidés
c. Spécificités pour les carnivores
G. Le mésorectum
1. Généralités
2. Spécificités pour les équidés
3. Spécificités pour les carnivores
• Les mésos du système urinaire
A. Les reins
1. Moyen de fixité
2. Vascularisation et innervation
B. Les uretères
1. Chez les mâles
2. Chez les femelles
C. La vessie
1. Les mésos
2. Les culs de sacs péritonéaux
3. Vascularisation et innervation
• Les mésos de l’appareil génital masculin
A. Les enveloppes des testicules
1. Scrotum
2. Le fascia spermatique externe
3. Le muscle crémaster
4. Le fascia spermatique interne
5. La tunique vaginale
6. Le mésorchium
B. Vascularisation et innervation
• Les mésos de l’appareil génital féminin
A. Les ovaires et les trompes utérines
1. Mésovarium
2. Ligament suspenseur de l’ovaire
3. Ligament propre de l’ovaire
4. Mésosalpinx
5. La bourse ovarique
6. Vascularisation et innervation
B. L’utérus
1. Le ligament large
2. Le ligament rond de l’utérus
3. Vascularisation et innervation
• La sphère thoracique
A. Généralités
1. Les cavités pleurales
2. La cavité péricardique
B. Les plèvres
1. Généralités
2. La plèvre pariétale
a. La plèvre costale
b. La plèvre diaphragmatique
c. La plèvre médiastinale
3. Les mésos des poumons
a. La racine du poumon
b. Le ligament pulmonaire
C. Les médiastins
1. Le médiastin cranial
2. Le médiastin moyen
3. Le médiastin caudal
4. Spécificités pour les équidés
5. Spécificités pour les carnivores
D. Le péricarde
1. Le péricarde fibreux
2. Le péricarde séreux
3. Spécificités pour les équidés
4. Spécificités pour les carnivores
• Schématisation bilan des mésos splanchniques

PARTIE 2 : APPROCHE VISCERALE ET FASCIALE DE L’OSTEOPATHIE HUMAINE ET ANIMALE DE SON COMMENCEMENT A AUJOURD’HUI

• Andrew Taylor Still, pionnier de l’Ostéopathie (1874)
• John Martin Littlejohn, de la physiologie à l’ostéopathie (1917)
• Louisa Burns : pathogenèse des maladies viscérales (1917)
• William Garner Sutherland : approche crânienne de l’Ostéopathie (1900-1950)
• Le Clavier équin de Roger (1921)
• Viola Frymann (courant 1960)
• Irvin Korr : métamérisation et système neuro-musculo-squelettique (1944-1975) .
• Jean Pierre Barral : approche viscérale de l’Ostéopathie (1972) 168
• Georges Finet et Christian William (1988)
• Robert Perronneaud-Ferré : les techniques réflexes en Ostéopathie (1988)
• Dominique Giniaux, pionnier de l’Ostéopathie équine (1980)
• Francis Lizon, auteur du premier ouvrage pour l’ostéopathie vétérinaire sur les petits animaux (1988)
• Pierre Tricot, approche tissulaire de l’Ostéopathie (1990)
• Serge Paoletti, les fascias (1998)
• Thomas Myers, thérapeute manuel américain (2000)
• Pascal Evrard, auteur du premier ouvrage exposant des techniques en ostéopathie équine (2005)
• Conclusion de la Partie 2

PARTIE 3 : PROPOSITION D’UNE APPROCHE EN OSTEOPATHIE VISCERALE PAR LES MESOS SPLANCHNIQUES

I. NOTIONS FONDAMENTALES A LA COMPREHENSION DE CETTE PARTIE
A. Définition d’un diagnostic ostéopathique
B. Définition d’une dysfonction ostéopathique
C. Définition d’une dysfonction myofasciale et/ou viscérale
D. Définition d’une dysfonction vertébrale – Les lois de Fryette
E. Les dysfonctions crâniennes
II. PROPOSITION D’UNE APPROCHE EN OSTEOPATHIE ANIMALE
A. Les éléments indispensables
B. Diagnostic ostéopathique
1. Les tests généraux
2. Les tests spécifiques
III. PARTIE EXPERIMENTALE
A. Le projet
B. Les paramètres de réalisation
C. Les objectifs et les questionnements personnels
• Expérimentation sur les grands animaux
1. Les coliques
a. Cas n°1
b. Cas n°2
2. Les colites/ diarrhées
a. Cas n°3
b. Cas n°4
• Expérimentation sur les petits animaux
1. Cas en lien avec l’appareil génital
a. Cas A
b. Cas B
c. Cas C
d. Cas D
e. Cas E
2. Atteinte digestive
a. Cas F
3. Cas de piroplasmose
a. Cas G
b. Cas H
• Conclusion de la Partie 3

CONCLUSION GENERALE
ANNEXES
TABLE DES TABLEAUX
TABLE DES IMAGES
BIBLIOGRAPHIE

Obtenir le mémoire complet :


modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 422968

Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.7 + AHUNTSIC

Creative Commons License