La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO
Recherchez dans le Site :

Une référence en ostéopathie : le traitement de la symphyse sphéno-basilaire. Conceptualisation thérapeutique ostéopathique chez le nouveau-né et chez l’adulte.

Godin Mélanie et Simard Patricia - Mémoire en vue de l’obtention du diplôme en ostéopathie (D.O.)
 
vendredi 24 septembre 2021 par Godin Mélanie, Simard Patricia

Godin Mélanie et Simard Patricia - Une référence en ostéopathie : le traitement de la symphyse sphéno-basilaire. Conceptualisation thérapeutique ostéopathique chez le nouveau-né et chez l’adulte. :


Maîtres de mémoire :

  • Voyer Guy, Ostéopathe D.O.

Mémoire soutenu le 26 septembre 2007 à Montréal


EXTRAITS


1. Problématique théorique

Le traitement crânien est enseigné de façon très différente selon les écoles et les modes référents. Il semblerait par ailleurs que certaines évolutions conceptuelles soient devenues quelque peu dogmatiques. Ayant suivi plusieurs formations, nous nous sommes rendu compte que le principe de la mobilité de la symphyse sphéno-basilaire était complètement différent selon les établissements, passant d’une méthodologie des plus ésotériques pour arriver à une affirmation mécaniciste très stricte et fermée.
En partant, il nous a semblé logique de se poser plusieurs problématiques théoriques :

- si, embryologiquement et à la naissance, il existe une articulation (même plusieurs nettement définies), c’est que le mouvement existe ;
- si un mouvement existe, il doit se justifier de façon biomécanique ;
- si la mobilité intrinsèque de la symphyse sphéno-basilaire existe telle qu’elle est présentée par le schéma pédagogique de la roue dentée, cela sous-entend un mouvement uniquement intracellulaire et intra-spongieux, car l’ossification d’une symphyse de plusieurs centimètres cubes ne peut avoir de réel mouvement mécanique. La perception d’un tel mouvement cellulaire intrinsèque étant de l’ordre de 10 microns, il nous paraît impossible, quelle que soit la finesse de la palpation de l’ostéopathe, de percevoir ce mouvement.

Même si nous acceptons la composante subjective de l’écoute (1), il nous paraît intéressant de nous questionner en ce sens. Tout au long de notre mémoire, par l’embryologie, par une anatomie relationnelle précise du bébé et de l’adulte et par une biomécanique suivant les stades d’évolution des os du crâne, nous amènerons le constat qu’il est impossible de suivre la même voie pour traiter le crâne d’un bébé, d’un enfant, d’un adolescent ou d’un adulte.

2. Problématique pratique

La symphyse sphénobasilaire, comme toute articulation, a une croissance et une évolution. Sa structure se modifiera au cours des différents stades, de l’embryon à l’enfant, puis de l’adolescent à l’adulte pour atteindre une ossification complète. Ces modifications anatomiques et biomécaniques amèneront donc une méthodologie thérapeutique différente.



RÉSUMÉ


Plus de 100 ans après sa fondation par Andrew Taylor Still D.O., l’ostéopathie est encore des plus vivante aujourd’hui. Tous deux élèves de A.T. Still D.O., John Martin Littlejohn D.O. a apporté à l’ostéopathie sa justification physiologique et William Garner Sutherland D.O. a élaboré le concept de mobilité crânienne. Ces pionniers avaient compris l’importance de mettre en lien les différentes sciences relatives à l’être humain telles que l’embryologie, l’anatomie, la biomécanique et la physiologie pour traiter selon le paradigme de la complexité.
Bien que l’ostéopathie ait conservé les fondements donnés par ces pionniers, elle a su s’adapter aux connaissances scientifiques actuelles.
Étant une science des rapports, l’ostéopathie met en relation l’ensemble des connaissances médicales afin de traiter l’individu et non pas seulement une pathologie : elle traite donc une cause et non pas un syndrome et en ce sens, l’ostéopathie se doit d’être préventive autant que curative.
Au cours de la vie, la boîte crânienne évolue ; nous serons donc à même de la modeler pour prévenir d’importantes pathologies. C’est pourquoi le traitement crânien chez le nouveau-né nous apparaît primordial.
La symphyse sphéno-basilaire est une articulation importante sur l’axe médian du crâne puisqu’elle est en contiguïté tant avec les os de la face qu’avec la calvaria et le rachis cervical. Si elle est lésée, cela aura des conséquences sur différentes structures telles que, entre autres, la cavité orbitaire et nasale, l’hypophyse et les membranes crâniennes. Nous nous attarderons sur l’anatomie relationnelle de la symphyse sphéno-basilaire du nourrisson et de l’adulte ainsi que sur leur biomécanique respective. Nous expliquerons les différents stades d’évolution de l’ossification et les répercutions thérapeutiques. Par les différences majeures entre le crâne du nouveau-né et celui de l’adulte, nous serons en mesure d’expliquer l’importance d’une méthodologie adaptée à l’âge du patient. Nous conceptualiserons une chaîne de traitement possible construite en fonction d’une lésion de la symphyse sphéno-basilaire chez le nouveau-né et chez l’adulte.



ABSTRACT


Over a hundred years after its foundation by Andrew Taylor Still D.O., osteopathy is, in our present time and more than ever, still alive. John Martin Littlejohn D.O., a student of A.T. Still D.O., brought to osteopathy its physiological justification and William Garner Sutherland D.O. elaborated the cranial mobility concept. Those pioneers understood the importance to link the many different sciences related to the human body such as embryology, anatomy, biomechanics and physiology to treat in respect of complex paradigm.
Even if osteopathy conserved its pioneer’s foundations it has adapted itself to actual scientific knowledge.
By connecting many different sciences, osteopathy link all together the medical knowledge’s in order to treat an individual but not the pathology therefore the cause and not the syndrome. Osteopathy must be preventive as much as curative. By being in total evolution, we will therefore be able to model the cranial bowl to prevent important pathology. That is why we think that the cranial treatment for new born is primordial.
La spheno-basilar symphysis is an important joint on the median axe of the crane due to the fact that it is in contiguity with the facial bones as much as it is with the calvarias and the cervical rachis. If it is damaged, consequences will follow on different structures such as orbit and nasal cavity, pituitary gland, cranial membranes etc…We will linger therefore on the relational anatomy of the spheno-basilar symphysis of the infant and the adult as well as on their respective biomechanics. We will explain the different stages of evolution of the ossification and the therapeutically repercussions. With the major differences between the new born and the adult crane we will be in position to explain the importance of an adapted methodology according the age of the patient. We will propose you a chain of possible treatment built in function of a spheno-basilar symphysis lesion for new born and adult.


SOMMAIRE


REMERCIEMENTS

RÉSUMÉ

ABSTRACT

TABLE DES MATIÈRES

1 PROBLÉMATIQUE THÉORIQUE

2 PROBLÉMATIQUE PRATIQUE

3 L’OSTÉOPATHIE CRÂNIENNE : DE STILL À AUJOURD’HUI

4 INTÉRÊT DE L’EMBRYOLOGIE EN OSTÉOPATHIE
4.1 Embryologie spécifique à la SSB

5 ANATOMIE RELATIONNELLE CHEZ L’ENFANT
5.1 Généralités sur les fontanelles, sutures et synchondroses
5.2 Le sphénoïde
5.3 L’occiput
5.4 Le frontal
5.5 Le temporal
5.6 Le pariétal

6 BIOMÉCANIQUE DU CRÂNE DU BÉBÉ
6.1 Relation du frontal par rapport au basi-pré-sphénoïde, ali-pré-sphénoïde et ali-post-sphénoïde
6.2 Relation du basi-post-sphénoïde par rapport au basi-pré-sphénoïde et ali-post-sphénoïde
6.3 Relation du basi-post-sphénoïde par rapport au basi-occipital
6.4 Relation du basi-occipital par rapport aux exo-occipitaux
6.5 Relation des exo-occipitaux par rapport au supra-occipital
6.6 Relation des supra-occipitaux par rapport aux inter-pariétaux
6.7 Relation de l’inter-pariétal par rapport aux pariétaux
6.8 Relation des exo-occipitaux par rapport à C1

7 PHYSIOLOGIE DES MOUVEMENTS DES OS DU CRÂNE
7.1 Mouvement lemniscatoire

8 ANATOMIE DESCRIPTIVE DE LA SSB DE L’ADULTE
8.1 Sphénoïde
8.2 Occipital

9 BIOMÉCANIQUE DU CRÂNE DE L’ADULTE
9.1 Conception biomécanique
9.2 Analyse des mouvements de tous les os du crâne par rapport à deux os ; l’occiput et le sphénoïde
9.3 Conception liquidienne
9.3.1 Phénomène de la roue dentée
9.3.2 Mouvement lemniscatoire

10 TECHNO-MÉTHODOLOGIE DU TRAITEMENT DE L’ENFANT ET DE L’ADULTE
10.1 Conceptualisation d’une chaîne de traitement chez le nouveau-né
10.2 Conceptualisation d’une chaîne de traitement chez l’adulte

CONCLUSION

BIBLIOGRAPHIE

L’Ostéo4pattes-Site de l’Ostéopathie remercie Godin Mélanie et Simard Patricia et l’Académie de Sutherland d’Ostéopathie du Québec de l’avoir autorisé à publier ce mémoire


Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 14 / 566067

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Livres & Mémoires  Suivre la vie du site Mémoires   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.11 + AHUNTSIC

Creative Commons License