La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO

La nuit du Samain, roman

Olivier de Lagausie - Éditions Anfortas 2015
samedi 4 janvier 2020 par Olivier de Lagausie

La nuit du Samain racontée par une vieille épée

Préface de Jean-Yves Leloup

Broché, 180 pages - Format : 14 x 21 cm - ISBN : 979-10-91156-83-7 - Prix : 18 €

Descriptif

Le peuple gaulois, orphelin de ses grands rois, vaincu par les Romains, abandonné par ses dieux, voit peu à peu s’éteindre les croyances d’une époque révolue.

Ce soir, arrivent sur leur vieille terre, les témoins d’une étrange histoire, celle d’un homme-dieu nommé Krystôs qui réveille en eux le message de leurs anciens dru-wid, les Très-Sages.

Ce souffle venu de l’Orient va-t-il raviver les braises cachées sous la cendre et incendier la Gaule ? L’héritier des derniers chefs Arvernes aura-t-il le courage de brandir l’épée sacrée de Vercingétorix pour un ultime combat ?

« Comment ne pas louer l’œuvre d’Olivier de Lagausie, qui avec grand art, léger et précis, nous rappelle nos racines celtiques et chrétiennes, galiléennes et gauloises ; n’est-ce pas dans ces racines qu’il nous faut chercher la sève de notre avenir ? »

Jean-Yves Leloup

L’auteur

Olivier de Lagausie est un spécialiste des questions spirituelles anciennes et modernes. Il publie son quatrième roman

Interview

Qu’est-ce qui vous pousse à écrire ?

D’abord, le plaisir de créer un monde qui prend vie, une aventure qui va lentement m’échapper pour en faire de moi un acteur, un spectateur. Bien que chacun de mes quatre romans se présentent sous une forme d’écriture différente, je vois ce mécanisme se mettre en place inexorablement pour m’emmener en terre inconnue, là où je vais découvrir un imaginaire qui devient la réalité, quand la fiction s’efface peu à peu. Mais, au-delà de l’aspect romanesque, j’éprouve toujours le besoin de raconter un peu la même histoire, porter cette idée oubliée, une nostalgie d’un monde perdu, une promesse toujours en suspens. Je ne peux écrire que porté par ce souffle qui entretient l’espoir d’une redécouverte de ce que nous sommes, mettre un peu de baume sur une souffrance indicible, un désarroi de notre société. Mais, le drame est que le remède à cette affliction apparaît à beaucoup comme sa cause même. Il conviendrait donc de revenir aux sources, effacer l’histoire et la raconter à nouveau. Je crois que je n’aurais jamais écrit sans des rencontres et le fait que Jean-Yves Leloup accepte de signer la si belle préface de ce roman est une grande joie.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

Je désirais revenir avec qui m’avait poussé à écrire mon premier roman et proposer une lumière différente. Il y a encore en filigrane une volonté d’avancer masqué pour ne pas effrayer un lecteur blessé, toujours sur ses gardes dans ce domaine. Je trouvais intéressant d’utiliser cette vieille épée pour raconter cette histoire avec un regard distancié sur ce monde qui bascule, passant d’une civilisation à une autre, tout en observant une étonnante continuité. La civilisation gauloise nous laissait un héritage riche qui allait nourrir de promesses des temps nouveaux. Ce lien entre deux mondes ne tient pas du hasard et nos racines sont bien la sève de notre avenir. Je voulais en témoigner.

Comment vous en est venue l’idée ?

Je ne voulais surtout pas revenir sur une époque déjà traitée : le Moyen-âge, la Révolution française, les temps bibliques, afin de ne pas apparaître redondant pour le lecteur, et pour me pousser à réfléchir différemment, rechercher ailleurs, apprendre encore. Un jour je suis tombé sur cette fête celte du Samain. Sa signification dans notre imaginaire, puis son oubli et son remplacement par la fête des morts des Chrétiens, la Toussaint aussi, et Halloween, ce produit d’importation, certes gai et festif, mais aseptisé et stérilisé, qui vient laver notre mémoire et effacer nos racines. J’avais là mon angle pour continuer ma proposition : l’Occident à mal à sa spiritualité, mais, la connait-il ? Cette époque entre deux mondes me paraissait propice car le vide laissé par les druides disparus allait permettre d’accueillir ce qui n’était pas encore une religion mais une belle histoire rappelant le message des vieux sages. Il ne restait qu’a créer les différents personnages de ce roman, vivants ou ombres, sous le regard de cette vieille épée qui écoute ce que le vent lui raconte

Le Site de l’Ostéopathie remercie Olivier de Lagausie et les éditions Anfortas de l’avoir autorisé à présenter ce livre.
1ère publication sur le SDO le 10-11-2015


Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 10 / 362102

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Livres & Mémoires  Suivre la vie du site Livres sur divers sujets : Droit de la santé -...   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.11 + AHUNTSIC

Creative Commons License