La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO

Interprétation endocrinienne des centres-réflexes de Chapman

Claude Roumi 2014
dimanche 16 juin 2019 par Claure ROUMI

Claude Roumi - Interprétation endocrinienne des Centres-Réflexes de Chapman - Traduit, présenté, annoté et édité par Claude ROUMI - 2014

Claude Roumi - An endocrine interpretation of Chapman’s Reflexes - Translated, introduced, annotated and edited by Claude ROUMI - 2014

246 pages - Format : 20 x 26,6cm - ISBN : 978-2-9548456-0-9 - Prix : 52 euros

Adresse où trouver le livre :

Claude ROUMI - 95 Lou Marca - Coustellet -
84660 Maubec France - Tél. : 06 20 52 73 69 -
Courriel : contact @ osteoplus84.com -
Site web : www.osteoplus84.com

Descriptif

Andrew Taylor Still affirmait, dans son livre Philosophie et principes mécaniques de l’ostéopathie, que les lymphatiques sont presque l’âme indispensable au corps, que le système lymphatique est total et universel dans tout le corps et que lorsque nous nous adressons au lymphatiques, nous touchons à la source de la vie et de la mort. Fort de ces affirmations, il était évident que ce travail devait se poursuive et c’est ce qu’a fait Frank Chapman. Ses travaux furent édités après sa mort par son beau frère, Charles Owens D.O., en 1930, mais malheureusement oubliés par la profession.roumi

Ce livre est la traduction française du livre de Charles Owens, présentée en anglais et en français. Il permettra d’être lu par le plus grand nombre afin de rendre hommage à Frank Chapman pour son énorme travail sur les lymphatiques et les centres-réflexes, et par conséquent sur tout le système immunitaire.

Il donnera aux ostéopathes un nouvel outil de diagnostic et une nouvelle approche thérapeutique qui, incorporés au traitement ostéopathique global, qu’il soit structurel, viscéral, crânien ou énergétique, permettra de mieux comprendre les symptômes des patients et surtout d’améliorer plus rapidement leur état de santé de façon notable et plus durable.

L’auteur

Claude ROUMI, diplômé de l’École Européenne d’Ostéopathie en 1984, pratique l’ostéopathie depuis cette époque. Depuis 10 ans, il a intégré les centres-réflexes de Frank Chapman dans sa pratique quotidienne avec des résultats très surprenants. Grâce à l’enseignement délivré aux étudiants et aux formations pour les ostéopathes, il a pu réactualiser le texte original et rendre les schémas plus explicites pour une meilleure compréhension et une meilleure utilisation par les ostéopathes.

Descriptive

Andrew Taylor Still was stating in his book : “Philosophy and mechanical principles” that lymphatics are the essential soul of the body. In its entirety, the lymphatic system is universal and when we refer to it, we address the source of life and death. On such statements, it was obvious that A.T. Still’s work had to be pursued. Thanks to Franck Chapman, it was the case. His writings were published after he died, in 1930, by his brother-in-law, Charles Owens D.O. but unfortunately were badly received by the profession.

This book proposes a French translation of Charles Owens’ book sided with an English version. This following book, designed to reach a maximum of readers, is meant to give tribute to his impressive work on lymphatics, reflexes and therefore on the immune system itself.

It will give practicing physicians a new tool for both diagnosing and considering osteopathy. When integrated with the whole approach of the therapy, whether it refers to structural, visceral, cranial or energy-flow aspects, this technique facilitates the understanding of patients’ symptoms and improves quickly and noticeably their health on the long term.

The Author

Claude ROUMI graduated in 1984 at the European Osteopathy School has been practicing since then. Over the past 10 years, he introduced Franck Chapman’s reflexes in his daily practice and noticed astonishing results. Thanks to the various trainings he attended and the lectures he delivered to students, he updated the original text and charts in order to present a better understanding and use of this material for practising physicians and student.

Avant-propos

Pratiquant l’ostéopathie depuis près de 30 ans, j’ai constamment recherché un moyen pour affiner mon diagnostic et surtout une technique me permettant de corriger une lésion ou un organe en dysfonction et ce, avec une plus grande rapidité tout en étant le plus efficace possible.
En 1984, dans un groupe de travail, lors de la préparation du diplôme d’ostéopathe, j’ai découvert un document qui était une traduction des « Réflexes de Chapman » par Alain Abehsera D.O.
Après un rapide survol, cette technique m’a semblé longue et difficile à mettre en pratique, dans la mesure où il fallait tester et traiter tous les réflexes durant une séance. Comment allais-je trouver le temps de les utiliser lors d’un traitement alors que je venais de passer cinq années à apprendre de nombreuses techniques que j’avais déjà du mal à intégrer ?
Je les laissais donc de côté, me disant que je les reprendrai, sans doute, plus tard.Au fil des années, j’ai complété mes connaissances par de nombreuses formations, souhaitant toujours aller plus loin. Ceci m’a permis de comprendre le patient dans sa globalité et de m’orienter de plus en plus vers une médecine ostéopathique holistique.
Il y a une dizaine d’année, lors d’un déménagement, j’ai retrouvé le document de 1984 sur les réflexes de Chapman. N’était-ce pas le signe pour moi de le reprendre et d’approfondir cette technique ?
Pas à pas, centre-réflexe après centre-réflexe, groupe de centres-réflexes après groupe de centres-réflexes, je suis parvenu à comprendre le protocole de traitement que Frank Chapman proposait.
Découvrant l’ampleur considérable du champ d’action de cette technique, j’ai donc décidé de l’approfondir d’avantage en la pratiquant au quotidien.
La traduction de certains centres-réflexes que j’avais en ma possession ne correspondant pas à ma perception, j’ai décidé de reprendre le texte original afin de me faire ma propre opinion. Il s’agissait de An Endocrine Interpretation of Chapman’s Reflexes, une compilation qu’avait fait Ada P. Hinckley D.O., la femme de Frank Chapman avec le beau frère de Frank Chapman, Charles Owens D.O. et W.F. Link D.O. Il fallait comprendre et traduire un texte américain datant du début du XXe siècle et rédigé dans la lignée des écrits d’A.T. Still.
Publié en petit format, le livre d’Owens que j’avais entre les mains était, avant tout, un manuel de travail pour étudiants proposant des schémas à compléter ainsi que des pages vierges pour noter ses propres découvertes.
Mais la lecture de ce livre en anglais m’avait un peu désorienté. En effet, la description de certains centres-réflexes ne correspondait pas toujours aux schémas présentés et inversement, les schémas concernant d’autres centres-réflexes présentaient des particularités non décrites. Dans cet ouvrage les schémas étaient très petits et donc peu explicites.
Le travail de traduction m’a permis de m’imprégner totalement de la pensée de Franck Chapman. Par une lecture assidue et en essayant de traduire le plus exactement possible, j’ai ainsi compris, grâce à l’anatomie du système lymphatique, la position exacte de ces centres-réflexes.
Aussi, afin de mieux les localiser, j’ai dû refaire des schémas plus simples et plus clairs.
Après quelques années, il m’a été proposé d’enseigner cette technique, me permettant d’acquérir encore une plus grande maîtrise. C’est alors que j’ai compris l’importance et la finesse de la palpation de ces centres-réflexes.
Dans le livre présenté ici, j’ai conservé le texte original en anglais, afin qu’il soit accessible au plus grand nombre. J’ai placé en parallèle cette traduction qui se veut la plus précise et la plus compréhensible possible, tout en respectant la pensée de Frank Chapman.
Annie J. Ollivier, traductrice, a apporté sa contribution à la traduction, afin de rendre ce texte plus actuel.
J’ai aussi choisi un format différent afin de mettre en valeur cette découverte fondamentale que sont les centres-réflexes de Chapman. Lorsque cela était nécessaire, j’ai complété le texte existant par quelques précisions mises en italique. Les dessins originaux ont donc été repris, redessinés et corrigés en fonction du texte original. Ils sont présentés ici dans une version plus claire pour le lecteur, permettant une meilleure compréhension et utilisation pratique, les centres-réflexes antérieurs étant représentés en rouge et les centres-réflexes postérieurs en bleu. Toutefois, un schéma reste un schéma. Seule, la palpation permettra de véritablement sentir la localisation précise d’un centre-réflexe. Pour plus de compréhension, il m’a semblé utile de faire, indépendamment, une synthèse de la représentation des centres-réflexes sur une grande affiche que le lecteur pourra se procurer séparément.
Ce livre a donc pour but d’initier les ostéopathes aux centres-réflexes de Chapman, en leur apprenant à les localiser et à les ressentir, afin de leur permettre d’affiner, par la localisation précise, leur diagnostic organique ou fonctionnel et de se familiariser avec la lésion iliaque-thyroïde que Franck Chapman a semble-t-il été, certainement après Andrew Taylor Still, le premier à décrire.
Ce livre permet, dans un premier temps, de « voir » ces centres-réflexes avec les doigts, avant d’aller plus loin dans l’utilisation diagnostique, comme Frank Chapman semble avoir voulu nous le transmettre.
Le lecteur se rendra compte également, que certains centres-réflexes sont très proches les uns des autres, ce qui peut nous permettre d’expliquer les chaînes lésionnelles organiques, fonctionnelles et hormonales.
Tout ceci m’a incité à continuer mes recherches et, grâce à la formation que j’ai reçue sur le drainage lymphatique manuel Vodder, aux travaux d’A.T. Still et de W.G. Sutherland sur le système lymphatique et tous les liquides du corps, à l’étude approfondie de l’anatomie du système lymphatique et de l’embryologie, les centres-réflexes de Frank Chapman ont alors pris pour moi une toute autre dimension.
Agir sur ces centres-réflexes permet évidemment une libre circulation des fluides, ce qui favorise une harmonisation de la sécrétion hormonale à travers tous les liquides du corps et met également en évidence, par voie réflexe, comme Franck Chapman l’avançait, toutes les relations entre le système hormonal, le système lymphatique et les organes.
De plus, grâce à des découvertes scientifiques récentes, j’ai compris que le liquide interstitiel, le liquide lymphatique, le liquide céphalorachidien et le sang, étaient des voies fondamentales d’information à travers le corps.
Ainsi, et dans ce contexte, on se rend compte que les hormones jouent un rôle fondamental dans le traitement ostéopathique et que, enrichi par le traitement de ces centres-réflexes, ce dernier permet d’agir également au niveau émotionnel, une des causes principales des symptomatologies et des pathologies.
Cette compréhension, l’expérience et toutes ces recherches m’ont permis de faire une synthèse de ce système. Cette synthèse sera décrite et exposée dans un second ouvrage afin de permettre une vision plus large de l’étendue des centres-réflexes de Frank Chapman.

An Endocrine Interpretation of Chapman’s Reflexes by The Interpreter

French traduction of the second edition – 1969 de l’AMERICAN ACADEMY of OSTEOPATHY : 3500 DePauw Blvd., Suite 1080 - Indianapolis, IN 46268 - (317) 879-1881 - http://www.academyofosteopathy.org par Claude ROUMI D.O.

CHAPMAN’S REFLEXES

A FOREWORD BY FRED L. MITCHELL, D.O., F.A.A.O.
Chattanooga, Tennessee

A resurgence of interest in the diagnostic and therapeutic application of neurologic reflexes has prompted the reprinting of the work of Frank Chapman. Interest has been stimulated within the osteopathic profession, especially by the published works of Korr, Denslow, Drucker, Thomas, Abel, et al. Their important research into the characteristics of the facilitated segment, and also the work of Doctors Pottenger, Travell, Judovitch and Bates, and Speransky has focused clinical attention on this aspect of pathologic physiology. Because of this and other research that has been done since the original publication of this book, we are now able to make a more intelligent hypothesis as to where Chapman’s Reflexes may fit into total osteopathic care.
The one thing that these pathologic reflexes - or perverted physiologic reflexes - have in common (Travell’s myofascial triggers, the facilitated segment of Korr, et al, Chapman’s reflexes, etc.), is that they are all organismic responses to various types and degrees of tissue injury, i.e., physical trauma, infection, dege-neration, chemical, etc. Emphasis on the psycho-somatic aspect of disease has strongly indicated another type of pathologic reflex, the cortico-visceral reflex. Research of the past thirty or forty years on these phenomena has been co-piously reported (e.g., in Bykov and Gantt "The Cerebral Cortex and the Internal Organs".) After nearly twenty-five years’ experience with Chapman’s reflexes, I am convinced that it is a valid contribution to this field.
Having had the inestimable privilege of working with Dr. Charles Owens for a number of years, I have felt impelled to write this preface in the hope of clarifying some of the ideas presented in this book. Dr. Owens, unexcelled as a skilled physician, and a gentleman of unquestioned integrity and sincerity of purpose, sometimes found it difficult to put into words what he himself understood so well. Because Dr. Owens emphasized its importance so forcefully, my own special interest in the function of the pelvis was stimulated. The first fruits of my inquiry into this field are to be found in the 1953 Year Book of the Academy of Applied Osteopathy, and more recently and completely in the 1958 Year Book.
Drs. Chapman and Owens were of the opinion that these reflexes were clinically useful in three principal ways :

1) for diagnosis,
2) for influencing the motion of fluids, mostly lymph,
3) for influencing visceral function through the nervous system.

The relative constancy of the anatomic topography of Chapman’s reflexes makes it possible to establish the location of pathology with-out knowing its nature.
In considering the reflex effect on lymphatics, Dr. Chapman apparently assumed the existence of a neuro-lymphatic reflex (in the sense that we speak of neuro-vascular, neuro-muscular, neuro-humeral, etc.) as a part of the body’s homeostatic mechanisms. Research in this area is definitely indicated. The somato-visceral reflex has been under investigation at Kirksville.
The practicing physician will find in this book a valuable and useful therapeutic and diagnostic method. Let me at this point indicate some important details in the use of Chapman’s reflexes.

Interprétation endocrinienne des Centres-Réflexes de Chapman par L’Interprète

Traduction française de la seconde édition – 1969 - de l’AMERICAN ACADEMY of OSTEOPATHY : 3500 DePauw Blvd., Suite 1080 - Indianapolis, IN 46268 - (317) 879-1881 - http://www.academyofosteopathy.org par Claude ROUMI D.O.

LES CENTRES-RÉFLEXES DE CHAPMAN

Avant-propos par Fred L. Mitchell D.O., F.A.A.O.
Chattanooga (Tennessee)

Un regain d’intérêt pour l’application diagnostique et thérapeutique des centres-réflexes neurologiques a incité la réimpression de l’ouvrage de Frank Chapman. Au sein de la profession ostéopathique, l’intérêt a particulièrement été suscité par les travaux publiés par Korr, Denslow, Drucker, Thomas, Abel et al. Leurs recherches importantes concernant les caractéristiques du « segment facilité », ainsi que le travail des docteurs Pottenger, Travell, Judovitch et Bates, et Speransky ont attiré l’attention sur cet aspect clinique particulier de la physiologie pathologique. Pour cette raison et grâce à d’autres recherches effectuées depuis la publication originale de ce livre, nous sommes maintenant en mesure d’émettre une hypothèse plus poussée sur la façon dont les centres-réflexes de Chapman peuvent être intégrés dans une pratique globale de soins ostéopathiques.
La chose essentielle que ces centres-réflexes pathologiques – ou centres-réflexes physiologiques affectés –, ont en commun (les points déclencheurs (triggers) myofasciaux de Travell, le « segment facilité » de Korr et al, les centres-réflexes de Chapman, etc.) est qu’ils correspondent tous à des réactions de l’organisme à différents types et degrés de lésions des tissus : traumatisme physique, infection, dégénérescence, médicaments, etc. L’accent étant mis sur l’aspect psychosomatique de la maladie, un autre type de réflexe pathologique est apparu, le réflexe cortico-viscéral. La recherche effectuée au cours des trente ou quarante dernières années sur ces phénomènes a été largement documentée (par exemple, dans le livre de Bykov et Gantt, Le Cortex Cérébral et les Organes Internes.) Après environ vingt-cinq ans d’expérience des centres-réflexes de Chapman, je suis convaincu qu’ils sont une contribution de grande valeur au domaine ostéopathique.
Ayant eu l’inestimable privilège de travailler avec le Dr Charles Owens pendant un certain nombre d’années, je me suis senti poussé à écrire cette préface, dans l’espoir de clarifier certaines des idées présentées dans ce livre. Reconnu en tant que médecin qualifié et homme d’une intégrité et d’une sincérité incontestées, le Dr Owens avait parfois du mal à expliquer avec des mots ce qu’il avait lui-même si bien compris. C’est justement parce que le Dr Owens a souligné son importance avec tant de force, que je me suis particulièrement intéressé à la fonction du bassin. Les premiers fruits de mon expérience dans ce domaine figurent dans le Year Book de 1953 de l’Academy of Applied Osteopathy, et plus récemment et de façon plus complète dans le Year Book de l’année 1958.
Selon les docteurs Chapman et Owens, ces centres-réflexes étaient cliniquement utiles pour trois raisons principales :

1) pour le diagnostic,
2) pour stimuler le mouvement des fluides, principalement la lymphe,
3) pour stimuler la fonction viscérale par l’intermédiaire du système nerveux.

La cohérence relative de la topographie anatomique des centres-réflexes de Chapman fait qu’il est possible de déterminer l’emplacement de la pathologie sans en connaître sa nature.
En examinant l’effet réflexe sur le système lymphatique, le Dr Chapman a apparemment conclu qu’il existait un réflexe neuro-lymphatique (dans le sens où nous parlons de reflexes neurovasculaires, neuromusculaires, neurohumoraux, etc.) et que celui-ci faisait partie des mécanismes homéostatiques du corps. La recherche dans ce domaine devrait certainement être approfondie. Le réflexe somatoviscéral était à l’étude à Kirksville.
L’ostéopathe trouvera dans ce livre une thérapeutique bénéfique et utile ainsi qu’une méthode de diagnostic. Permettez-moi, à ce stade, d’indiquer certains détails importants dans l’utilisation des centres-réflexes de Chapman.

BRONCHITIS - Reflex Centers

Anterior :

Intercostal space between the second and third ribs close to the sternum, one or both sides. (Identical with the anterior reflex centers of the thyroiditis).
A gangliform contraction indicates en­gorgement of the lymphatic drainage for the bronchial tubes.

Posterior :

Across the face of the transverse process of the second dorsal vertebra, midway between the spinous process and the tip of the transverse process, one or both sides. (Identical with the posterior reflex centers of the thyroiditis).
It is not uncommon to find an auto-intoxication in association with chronic bronchitis, due perhaps, to faulty elimination of the mesenteric glands, thereby leaving a residue to disintegrate and clog the tissues, producing the well known sallow appearance.
In such cases the spleen, liver and pancreas should be given particular attention. The spleen, because it supplies a considerable amount of the material from which the bile is manufactured ; the liver, because of the supply of bile for its lubricating and stimulating effect and the pancreas to insure proper chemical reaction within the intestines.

BRONCHITE Centres-réflexes

Antérieurs :

Dans l’espace intercostal entre les deuxième et troisième côtes, près du sternum, d’un ou des deux côtés. (Identiques aux centres-réflexes antérieurs de la thyroïdite).
Une contraction ganglionnaire indique un engorgement du drainage lymphatique des bronches.

Postérieurs :

À travers la surface de l’apophyse transverse de la deuxième vertèbre dorsale, à mi-chemin entre l’apophyse épineuse et la pointe de l’apophyse transverse, d’un ou des deux côtés. (Identiques aux centres-réflexes postérieurs de la thyroïdite).
Dans le cas de la bronchite chronique, il n’est pas rare de trouver une auto-intoxication, en raison peut-être d’une mauvaise élimination des glandes mésentériques, laissant ainsi un résidu qui se désagrège et bouche les tissus, donnant aux expectorations un aspect jaunâtre bien connu.
Dans de tels cas, il faut accorder une attention particulière à la rate, au foie et au pancréas. La rate, parce qu’elle fournit une quantité importante de la matière à partir de laquelle est fabriquée la bile, le foie, parce qu’il produit de la bile pour lubrifier et stimuler, et le pancréas, parce qu’il assure la réaction chimique appropriée dans les intestins.

LOWER LUNG - Reflex Centers

Anterior :

A gangliform contraction between the fourth and fifth ribs, close to the sternum, one or both sides, indicates an involvement of the lymphatic drainage of the lower lung, or complete blocking of the lymphatics, with attendant dyspnea in pneumonia, acute miliary tuberculosis, and asthma.
These centers may also be involved in pleurisy or intercostal neuralgia.

Posterior :

Intertransverse space, midway between the spinous processes and the tips of the transverse processes of the fourth and fifth dorsal vertebra, one or both sides.

POUMON INFÉRIEUR - Centres-réflexes

Antérieurs :

Une contraction ganglionnaire entre les quatrième et cinquième côtes, tout près du sternum, d’un ou des deux côtés, indique une affection du drainage lymphatique de la partie inférieure du poumon, ou un blocage complet des vaisseaux lymphatiques, accompagnée de dyspnée dans la pneumonie, la tuberculose miliaire aiguë et l’asthme.
Ces centres-réflexes peuvent également être impliqués dans la pleurésie ou la névralgie intercostale.

Postérieurs :

Dans l’espace intertransversaire, à mi-chemin entre les apophyses épineuses et les extrémités des apophyses transverses de la quatrième et de la cinquième vertèbre dorsale, d’un ou des deux côtés.

Table des Matières

Remerciements
Avant-propos
Avertissement
Interprétation endocrinienne des Centres-Réflexes de Chapman
Frank Chapman D.O.
Avant-propos par Fred L. Mitchell D.O., F.A.A.O.
INTRODUCTION
COMPTE RENDU D’UNE DISSECTION
AVANT-PROPOS PAR L’INTERPRETE
EXAMEN DE ROUTINE DE L’INTERPRETE
LES GLANDES ENDOCRINES
Centres-réflexes
1 - RÉTINITE OU CONJONCTIVITE
2 - CONGESTION CÉRÉBELLEUSE
3 - CONGESTION CÉRÉBRALE
4 – TORTICOLIS
5 - OTITE MOYENNE
6 – PHARYNGITE
7 – NEZ
8 – AMYGDALITE
9 – LANGUE
10 – LARYNGITE
11 – SINUSITE
12 - MEMBRES SUPÉRIEURS
13 – THYROÏDITE
14 – BRONCHITE
15 – ŒSOPHAGE
16 – MYOCARDITE
17 - POUMON SUPÉRIEUR
 Traitement réflexe de l’asthme
18 - POUMON INFÉRIEUR
19 - NEVRITE DU MEMBRE SUPÉRIEUR
20 – NEURASTHÉNIE
21 - MÉSO-APPENDICE
22 – HÉMORROÏDES
23 - SALPINGITE OU PYOSALPINX – VÉSICULITE
24 - CLITORIS IRRITÉ ET VAGINISME
25 – LEUCORRHÉE
26 - NÉVRITE SCIATIQUE
27 - CONSTIPATION ATONIQUE
28 - TENSION ABDOMINALE
29 – PROSTATE
30 – OVAIRES
31 – URÈTRE
32 – UTÉRUS
33 - LIGAMENT LARGE
34 - FIBROME UTÉRIN
35 – RECTUM
36 - GLANDES DE L’AINE
37 - CONSTIPATION SPASMODIQUE OU COLITE
38 – CYSTITE
39 – REINS
40 - GLANDES SURRÉNALES
41 - INTESTIN GRÊLE
42 - HYPERACIDITÉ GASTRIQUE
43 - HYPERCONGESTION GASTRIQUE
44 - STÉNOSE DU PYLORE
45 – PANCRÉAS
46 - CONGESTION DU FOIE ET DE LA VÉSICULE BILIAIRE
47 - RALENTISSEMENT HÉPATIQUE
48 – RATE
TECHNIQUE D’EVANS
CORRECTION DES LÉSIONS ILIAQUES
DÉTERMINATION DE L’OS ILIAQUE EN CAUSE
CENTRE-RÉFLEXE DE PARKER
FOMENTATION DU FOIE
INDEX
TABLE DES MATIÈRES
Claude ROUMI : contact

Le Site de l’Ostéopathie remercie Claude ROUMI de l’avoir autorisé à publier ces éléments de son livre
1ère parution sur le Site de l’Ostéopathie : 01-11-2014


Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 20 / 316468

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Livres & Mémoires  Suivre la vie du site Livres techniques   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License