La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO
Recherchez dans le Site :

Le clavier Equin

Dans la lutte Contre les affections parasitaires de l’appareil digestif
 
jeudi 30 septembre 2021 par Jean Louis Boutin

Jouveaux - Le clavier équin

TITRE : Le clavier équin. Dans la lutte contre les affections parasitaires de l’appareil digestif chez le cheval

Thèse pour le doctorat vétérinaire (diplôme d’État) soutenue devant la faculté de médecine de Paris par le vétérinaire Jouveaux, vétérinaire Lieutenant-Colonel, directeur du Service vétérinaire du 4e corps d’Armée, chevalier de la Légion d’honneur. École nationale vétérinaire d’Alfort. Année 1928, n°90.


AVANT-PROPOS


Sous le nom de clavier équin, le docteur Roger, vétérinaire-commandant, a fait connaître une méthode de diagnostic basée sur la projection des viscères à la périphérie faisant en quelque sorte de l’extérieur le miroir de l’intérieur.
Le hasard ayant placé le docteur Roger dans notre service et dans la même garnison, nous nous sommes livré à un travail de contrôle des résultats signalés par l’auteur de la méthode en bornant nos recherches à la diagnose des affections parasitaires de l’appareil digestif chez le cheval.
Nos recherches nous ont bientôt convaincu de la valeur du clavier équin, qui permet de reconnaître dans un lot de chevaux, ceux qui sont indemnes de parasites et ceux qui sont infestés, parfois même d’affirmer la nature des parasites.
Ces résultats vraiment extraordinaires nous ont déterminé à publier nos recherches de contrôle, considérant comme un devoir de faire diffuser une méthode clinique de premier plan aussi ingénieuse que féconde, savante clans sa conception, mais d’une grande simplicité d’application. II y aurait intérêt à ce que le docteur Roger fasse des démonstrations pratiques de la méthode qu’il a créée, car certains confrères peuvent être arrêtés par quelques particularités de la mise en jeu du clavier et c’est pourquoi nous nous permettons d’attirer l’attention du Corps enseignant et de la Direction de la Cavalerie sur l’intérêt que présenteraient les démonstrations, dans différents centres, de la méthode du docteur Roger qu’il a appliquée à la diagnose des coliques (dans un travail récompensé par l’Académie Vétérinaire et par l’Académie de médecine) au diagnostic des affections parasitaires de l’appareil digestif, à la consultation d’achat, etc...


INTRODUCTION


L’étude des maladies parasitaires de l’appareil digestif est une démonstration de la vanité des opinions qui ne sont pas fondées sur l’observation et l’expérimentation.
D’après Avicenne, les vers ont pour but de débarrasser l’intestin des matières putrides dont ils se forment et qu’ils continuent de détruire en s’en nourrissant.
Roederer, Vogler, Groeze, Abildgaard, au dire de Davaine, regardèrent les vers de l’intestin non seulement comme inoffensifs, mais même comme utiles, car ils se nourrissent de résidus des substances alimentaires, stimulent le tube digestif par leurs mouvements et favorisent l’exercice de ses fonctions.
A l’occasion d’un cas de parasitisme complexe chez le cheval, signalé en 1840, par Krause, de Belgrade, Dujardin se demande si les helminthes sont véritablement nuisibles aux animaux dans lesquels ils habitent. « le suis pour la négative tant j’ai vu d’exemples d’animaux bien portants qui contenaient plus d’helminthes que d’autres individus de chétive apparence. »
Bracy-Clarke considérait les castres ou « moraines », comme un gage de santé chez le cheval.
Nous ne citerons que pour mémoire l’opinion de Requin, qui défendait en 1853 — à une époque bien près de nous — la génération spontanée des entozoaires.
L’inocuité et la spontanéité ont été nettement controuvées et, grâce aux travaux de Davaine, de Railliet, de Neumann, de Rivolta, de Perroncito, de Numan, de Hall, d’Henry, de Ranson, de Brumpt, etc..., etc..., on ne met plus en doute les dangers créés par la faune de l’appareil digestif.
Nous sommes pénétré de la grande importance qu’il faut attribuer aux maladies parasitaires chez le cheval et nous nous proposons dans ce modeste travail d’examiner successivement :

1° Les parasites de l’appareil de la digestion ;
2° Les lésions et les troubles qu’ils déterminent ;
3° Les symptômes des affections parasitaires ;
4° Le diagnostic de ces affections ;
5° Enfin, le traitement des maladies déterminées par les entozoaires.


Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 89 / 566067

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Livres & Mémoires  Suivre la vie du site Mémoires   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.11 + AHUNTSIC

Creative Commons License