La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO

La Revue de l’Ostéopathie n° 16

lundi 25 mars 2019 par La Revue de l’Ostéopathie

Éditorial

Chères lectrices, chers lecteurs,

Faut-il avoir peur de l’Evidence-Based Medicine ?

L’Evidence-Based Medicine est une méthodologie dont le but est de favoriser l’aide à la décision. Les ostéopathes doivent-ils avoir peur de la démarche vers l’Evidence-Based Ostéopathy, ou plutôt, appellation qui semble plus rigoureuse, de l’Evidence-Based Practice en ostéopathie ?

Selon Sackett et al.(a), ses fondateurs, il est nécessaire de suivre cinq étapes.

Étape 1 : transformer le besoin d’information (sur la prévention, le diagnostic, le pronostic, le traitement, l’étiologie...) en une question clinique à laquelle il est possible de répondre. Dans cette étape, il est question de besoin d’information, donc de questionnement, de doute. C’est le contraire d’une position dogmatique, dominée par les certitudes.

Étape 2 : Localiser les meilleures données disponibles pour répondre à cette question. Or, nous souffrons d’un déficit de publications, car les recherches pertinentes sont rares et circulent peu. Elles se font essentiellement dans les écoles de formation à l’ostéopathie, et il faut les aider à diffuser leurs résultats.

Étape 3 : Évaluer ces données de manière critique pour leur validité (absence de biais), leur impact (importance de l’effet) et leur applicabilité (utilité dans un contexte particulier de pratique clinique). Cette évaluation demande des compétences en analyse critique de la littérature biomédicale et en méthodologie de recherche, autant de domaines qui ne font pas partie de la « culture » de tous les ostéopathes.

Étape 4 : Combiner cette évaluation critique avec la compétence clinique du praticien et les caractéristiques individuelles du patient, ses valeurs et sa situation. Cette démarche intègre l’expérience du praticien ainsi que les particularités du patient. Les détracteurs de l’Evidence-Based Medicine argumentent en général leurs positions à partir des trois premieres étapes et oublient la quatrième...

Étape 5 : Évaluer l’efficacité de la décision clinique et l’efficience personnelle à exécuter les étapes 1 à 4 et ce, afin d’améliorer le processus de prise de décision pour la question suivante. L’application de cette étape 5 consiste à évaluer la pertinence des quatre étapes précédentes, et donc à remettre éventuellement en cause la décision, en fonction des résultats.

L’Evidence-Based Practice intègre donc trois composantes : les données de la science, l’expérience des praticiens et les préférences des patients. On l’aura compris, cela suppose de consacrer du temps à la recherche, de lutter contre les forces de l’habitude, et peut-être pour les ostéopathes, de renoncer à certaines croyances et certitudes transmises par la traditition.

Adopter cette démarche serait une bonne solution pour stimuler la recherche et inciterait à générer des études de haut niveau de preuve.

Pendant que les membres du comité éditorial préparent le prochain numéro, nous vous souhaitons une très bonne lecture de ce numéro 16.

Robert Meslé
Directeur de la publication

Note : a. Sackett DL, Straus SE, Richardson WS, Rosenberg W, Haynes RB. Evidence-based medicine : How to practice and teach EBM (2nd ed.). Edinburgh (Scotland) : Churchill Livingstone ; 2000. 

 Sommaire

Éditorial, Faut-il avoir peur de l’Evidence-Based Medicine ? Robert Meslé
Jean-Marie Cohen, Isabelle Davioud, Loic Le Glatin, Jean-Pierre Guillaume - Étude descriptive des patients consultant à la clinique d’un établissement de formation à l’ostéopathie de 2011 à 2013

Résumé
Introduction
 : HOLISTÉA Collège Ostéopathique Européen (COE) est une école Européenne formant des ostéopathes depuis 1987 en France et en Allemagne. Considérant que l’enseignement de l’ostéopathie doit évoluer au même titre que les connaissances médicales, fondamentales et humaines, cette école a créé, dès 1994, un département de recherche et a établi des partenariats scientifiques pour évaluer et valoriser des données scientifiques en lien avec l’ostéopathie.
Méthode : La présente étude a pour objectif de décrire un échantillon de patients consultant à la clinique de cet établissement entre 2011 et 2013 et faisant l’objet d’un rapport de cas clinique, afin de mieux connaitre cette population et de préparer une étude clinique de l’efficacité des interventions en ostéopathie. Les données sont saisies rétrospectivement et comportent notamment des données sociodémographiques, les motifs de consultation, les antécédents et les maladies chroniques des patients.
Résultats : Les femmes représentent 64 % des 600 patients inclus et les patients de 40 à 59 ans 47 % des cas. Les employés constituent 43 % de l’échantillon. Globalement, 72 % des patients ont déclaré au moins une maladie chronique et 95 % signalent au moins un antécédent traumatique ou chirurgical. Le principal motif de consultation est la douleur, citée par 94 % des patients.
Conclusion : Cette étude démontre la faisabilité d’une étude descriptive de la population venant consulter dans la clinique d’une école formant des ostéopathes. Elle donne une première description du profil des patients venant consulter dans une clinique ostéopathique.
Mots clés : enseignement, ostéopathie, profil clinique des patients.

Sophie Longuet, Pol Le Borgne, Jérôme Baucher, Camille Gossard - Effet d’un tee-shirt avec tenseurs sur la posture debout et assise. Étude préliminaire

Résumé
Objectif
 : Le rachis est organisé selon un modèle segmentaire qui lui permet de remplir sa fonction d’équilibration. Une « mauvaise » posture se caractérise généralement par un déplacement vers l’avant du bloc supérieur par rapport au bloc inférieur. Son maintien créé des contraintes à l’origine de raideurs musculaires, pouvant générer des douleurs. L’objectif ici est l’analyse des effets d’un tee-shirt conçu pour ramener le bloc thoracique au-dessus du bassin, sur la posture et lors d’un mouvement.
Méthodes : 12 adultes (27 ± 7 ans) avec antécédents de douleurs lombaires ont maintenu une position pendant 30 secondes, debout et assise, et ont effectué un mouvement de scaption. Chaque condition a été réalisée avec et sans tee-shirt. Différents angles de la posture debout et assise ont été mesurés, ainsi que le plan de scaption, le déplacement du centre des pressions et l’activité EMG. Les résultats ont été calculés selon l’évolution intra-individuelle.
Résultats : Debout comme assis, le port du tee-shirt crée une antéversion du bassin (4 ± 2°) qui entraîne une augmentation de la lordose lombaire (5 ± 2°) et une diminution de la cyphose thoracique (30 ± 20 %), sans lien avec l’orientation de la tête (r2=0,30). Dans le plan frontal, une ouverture du thorax est observée (debout : 5 ± 2° ; assis :4 ± 2°). Ceci entraine une diminution des oscillations dans l’axe antéropostérieur (35 ± 13 %) ainsi qu’une diminution des activités EMG (debout : 28 ± 12 % ; assis : 37 ± 14 %).
Conclusion : Le port du tee-shirt engendre un redressement du bloc thoracique pour le ramener au-dessus d’une ligne gravitaire passant par le bassin. L’équilibre global est amélioré, et les risques de fatigue musculaire diminués.
Mots clés : posture, rachis, lombaire, thorax, pelvis, ligne gravitaire, assis, debout

Sacha Blanc, Bernard Autet, Denis Ducommun, Sandra Joffroy - Snowboard de haut niveau, schéma postural, dysfonctions vertébrales. Une étude transversale

Résumé
Objectifs
 : Déterminer si le schéma postural œil-pied joue un rôle dans la performance sportive. Rechercher si la différence d’appui de pied antérieur chez le snowboarder de haut niveau provoque une modification des dysfonctions vertébrales retrouvée à l’examen clinique.
Méthodes : Nous avons effectué une étude transversale chez 35 athlètes de haut niveau (École du Ski Français et Fédération Internationale de Snowboard) âgés de 26 ± 2 ans. Parmi ces sportifs, 19 sont regular (pied d’appui antérieur gauche) et 16 sont goofy (pied d’appui antérieur droit). Nous avons pratiqué des tests posturaux afin de déterminer leur schéma postural œil-pied et des tests ostéopathiques à la recherche de dysfonctions vertébrales rachidiennes.
Résultats : Nous avons pu mettre en évidence l’impact du schéma œil-pied (p-value = 0,0001) sur la performance sportive du snowboarder de haut niveau et une asymétrie des dysfonctions vertébrales à la fois sur le niveau vertébral (p-value = 0,0005) et sur le type de rotation entre les regular et les goofy (p-value = 0,0006).
Conclusion : Cette étude a montré l’existence d’une concordance entre le schéma postural et le niveau de performance du snowboarder. Dans ce cadre, une approche ostéopathique différenciée peut être proposée selon le pied antérieur et l’œil directeur du snowboarder. Ces différents éléments pourraient être intégrés de manière prospective afin d’améliorer le recrutement et les performances techniques des snowboarders.
Mots clés : ostéopathie, snowboard de haut niveau, latéralité, capteurs posturaux, visuels et podaux, dysfonctions vertébrales

Stéphane Beaume - Intérêts de la santé publique en ostéopathie

Résumé
Avec la révision des nouveaux décrets d’agréments des établissements de formation en France, l’ostéopathie observe une recrudescence de l’intérêt institutionnel à son égard. Ainsi, ce volontarisme ministériel renforce sa présence dans le Code de santé publique. Or, rares sont les ostéopathes à connaître les enjeux de la santé publique. Cet article est une approche générale pour comprendre quelques-uns de ses mécanismes.
Mots clés : santé publique, politique de santé, ostéopathie

Actualités : Livres
Congrès :Tissus mous : de la recherche à la pratique
Instructions aux auteurs

Summary

Foreword

Jean-Marie Cohen, Isabelle Daviaud, Loïc Le Glatin, Jean-Pierre Guillaume - Outline of the 2011-2013 patients in an Osteopathic College’s Clinic. A descriptive study

Abstract
Introduction : HOLISTÉA Collège Ostéopathique Européen (COE), an European college, is training osteopaths since 1987 in France and Germany. Considering that Osteopathic knowledge has to evolve along with medical, fundamental and human knowledge, in 1994 the COE initiated a research department and established scientific partnerships in order to assess and develop scientific data linked with osteopathy.
Methods : This study analysed a sample of patients having consulted the COE clinic between 2011 and 2013 and having be recorded in a clinical case report in order to increase the knowledge of these patients and to prepare a clinical study on the effectiveness of Osteopathic care. Data are keyed retrospectively and include„ among others, sociodemographic data, inpatients medical status, history and chronic disease.
Results : Women represent 64 % of the 600 patients enrolled and the 40-49 years old patients represent 47 % of all the cases. 43 % of the sample are employees. Overall, 72 % of patients reported at least one chronic condition and 95 % reported at least one traumatic or surgical history. The main reason for seeking osteopathic care is pain, presented by 94 % of patients.
Conclusion : This study shows the feasibility of a descriptive study of population consulting at the COE clinic and gives a first description of patients consulting an osteopathic clinic.
Keywords : teaching, osteopathy, medical presentation, osteopathic care.

Sophie Longuet, Pol Le Borgne, Jérôme Baucher, Camille Gossard - Effect of a T-shirt lined with tighteners on the erect and sitting posture. A preliminary study

Abstract
Aim. The segmental pattern of the spine makes it efficient to maintain balance. A « bad » posture is usually characterized by a forward position of the upper block compared to the lower one, Staying in this posture creates stress factors, resulting in muscle stiffness, which can lead to pain. This study aims to analyze the effects of a t-shirt designed to bring the thoracic spine back above the pelvis, when standing and sitting as well as during movement.
Methods : 12 adults (27 ± 7 years) with history of low-back pain have maintained a 30 seconds standing position, a 30 seconds sitting position and realized a scaption movement. Each item was performed with and without the T-shirt. We measured several angles of the standing and sitting postures, as well as the scaption plane, center of pression changes and EMG activity. The results were calculated based on intra-individual changes.
Results : in standing and sitting position, wearing a T-shirt leads to a pelvic anteversion (4 ± 2°) which increases lumbar lordosis (5 ± 2°). It decreases thoracic kyphosis (30 ± 20 %) unrelated to the orientation of the head (r2=0.30). In the frontal plane, an outward motion of the chest is observed (standing : 5 ± 2° ; sitting : 4 ± 2°). it reduces COP motion in the antero-posterior axis (35 ± 13%) and decreases EMG activity (standing : 28 ± 12 % ; sitting : 37 ± 14%).
Conclusion : Wearing the T-shirt results in straightening of the spine, bringing back the thoracic spine above the gravity line going through the pelvis. Overall balance is improved, and muscle fatigue risks are reduced.
Keywords : posture, rachis, lumbar, thorax, pelvis, gravity line, sitting, standing

Sacha Blanc, Bernard Autet, Denis Ducommun, Sandra Joffroy - High level snowboarding, postural scheme, vertebral dysfunctions : A transversal study

Abstract
Aims : Our transversal study tries to highlight eye-foot pattern an-long high-level athletes, (goofy or regular) and its potential roc in sport performance. The study also aims to determine if a difference in the anterior supporting foot among high-level snowboarders induces vertebral dysfunctions that can be identified through clinical examination.
Methods : We have performed a transversal study among a sample population of 35 high-level athletes (ESF and FIS), aged 26 ± 2years. Among these snowboarders, 19 are Regular (when the anterior supporting foot is the left one) and 16 are Goofy (when the anterior supporting foot is the right one). Using postural tests, we were able to deter-mine their eye-foot postural pattern. Then, osteopathic tests were applied in order to detect any vertebral spine dysfunctions.
Results : We were able to show the impact of the eye foot pattern (p-value=0.0001) on the sport performance of high-level snowboarders, A difference in vertebral dysfunctions (p-value = 0.0005) and rotation vertebral dysfunctions between regular and goofy snowboarders (p-value=0.0006) was also found.
Conclusion : We demonstrated the existence of a correlation between a snowboarder’s level and their postural pattern. A specific osteopathic approach could then be offered according to the anterior foot and the eye postural inputs of the snowboarder. Those elements could be taken into account in order to improve technical performances as well as being used in the selective process of high-level athletes toward the Olympics games.
Keywords : Osteopathy, high-level snowboarding, laterality, eye and feet postural inputs, vertebral dysfunctions

Stéphane Beaume - Public Health interest toward Osteopathy

Abstract
The recent publication of new decrees regulating osteopathic colleges in France shows an increasing institutional involvement toward Osteopathy.
With the recent review of new decrees regulating osteopathic colleges in France, Osteopathy notes an increasing institutional involvement toward its recognition. Thus, the ministerial dynamics reinforces the existence of osteopathic medicine within the French Public Health Code. However, very few osteopaths are knowledgeable about the strategic issues of public health. This article is a general approach to the understanding of some of its mechanisms.
Keywords : public health, healthcare policy, osteopathic medicine, osteopathy

News : Books
Congress : Soft issues : from research to clinic
Instructions for authors

Cette page a été créée en accord avec Robert Meslé, Directeur de la publication


Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 68 / 323558

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Revues  Suivre la vie du site La Revue de l’Ostéopathie   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License