La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO

Mains Libres n°1, Mars 2019

vendredi 22 mars 2019 par Mains Libres

Sommaire


Éditorial : « Construire des ponts », Etienne Dayer
Évaluation du traitement des cervicalgies non-spécifiques par le dry needling : une revue de la littérature, M. George, T. Jacot, P. Bellemare Mains Libres, 1-2019 ; 09-18///
Résumé
Introduction : la cervicalgie non-spécifique constitue une problématique clinique importante et un enjeu de santé publique. Le dry needling (DN) est une technique de traitement des syndromes douloureux myofasciaux à l’étude dans la recherche actuelle en physiothérapie. Celle-ci reste limitée dans le contexte des cervicalgies.
L’objectif de cette étude est d’évaluer les effets du DN sur la douleur, chez les patients de tous âges atteints de cervicalgies non-spécifiques, dans le but d’actualiser les connaissances et de valider l’utilisation de cette technique selon une pratique fondée sur la preuve.
Méthode : une revue quantitative de la littérature a été réalisée dans les bases de données PubMed, PEDro, Embase et Cochrane. Des études contrôlées randomisées ont été retenues selon les critères de sélections suivants : parution entre 2014 et 2018, étudiant le trapèze supérieur, comparant le DN aux thérapies manuelles ou un groupe contrôle. Les variables sélectionnées ont été le Pressure Pain Threshold, le Visual Analogue Scale et les autres échelles équivalentes de mesure de la douleur.
Résultats : les six articles sélectionnés sont issus d’un total de 46 articles. Les effets du DN sont variés selon les auteurs.
Discussion : le niveau de preuve est globalement faible à modéré pour soutenir l’efficacité dans ce contexte. Des recherches futures incluant moins de biais et de limitations sont nécessaires.
Conclusion : les preuves scientifiques ne sont pas suffisantes pour soutenir la pratique du DN. Toutefois, cette technique peut apporter une plus-value dans la réduction des douleurs afin d’établir une prise en charge multimodale, individualisée et adaptée au patient.
Mots clés : douleur de nuque, douleur cervicale, douleur de nuque et d’épaule, dry needling, physiothérapie

Tester la dysfonction sacro-iliaque ; effet et fiabilité des tests d’allongement-raccourcissement du membre inférieur (test de Downing) sur une population symptomatique, P. Vaucher
Résumé
Introduction : les tests sacro-iliaques sont fréquemment utilisés en thérapies manuelles pour poser le diagnostic de dysfonction sacro-iliaque (SIJD). Et ceci malgré le fait que la plupart des tests utilisés cliniquement ne semblent ne pas être reproductibles. Le test d’allongement-raccourcissement du membre inférieur (test de Downing) pourrait avoir un avantage sur les autres tests vu qu’il permet une analyse fonctionnelle de l’unité lombo-sacrée-coxo-fémorale. Cette étude vise à évaluer l’effet des manoeuvres du test de Downing sur la longueur fonctionnelle des membres inférieure ainsi que la fiabilité intratesteur et inter-testeur de ces mesures.
Méthode : cette étude test-retest clinimétrique a inclus un échantillon de convenance de participants présentant un syndrome douloureux de l’articulation sacro-iliaque évalué par la présence d’au moins 3 sur 5 cinq tests de douleur positifs. Chaque articulation a ensuite été testée six fois par un ostéopathe pour évaluer la fiabilité intratesteur et cinq fois par cinq ostéopathes pour évaluer la fiabilité inter-testeur des deux manœuvres du test de Downing à l’aide de trois méthodes de mesure différentes : la longueur relative des membres inférieurs à la hauteur mi-mollets à l’aide d’un pied à coulisse, la distance entre l’épine iliaque antéro supérieure et la face externe de la malléole externe à l’aide d’un mètre souple, la hauteur relative de la plante des pieds à l’aide d’une table à pied à coulisses.
Résultats : au total, 14 articulations ont été étudiées par 1’980 mesures. Nous n’avons remarqué aucune diminution des effets des manœuvres sur les articulations présentant une douleur sacro-iliaque par rapport à celles ne la présentant pas (allongement : 6.9mm vs 5.2mm, p=0.004 ; raccourcissement : 3.9mm vs. 3.9mm, p=0.981). La fiabilité intra-testeur donna un coefficient de corrélation intraclasse (ICC) de 0.47 (IC=95% 0.23-0.74) pour le test d’allongement et 0.27 (IC=95% 0.08-0.58) pour le test de raccourcissement. La fiabilité inter-testeurs était moins bonne avec respectivement un ICC=0.15 (C195% -0.04 — 0.48) et ICC=0.02 (C195% -0.11 — 0.32). Les éventuels effets de la répétition de la manoeuvre n’ont pas été mis en cause.
Discussion : cette étude nourrit le doute sur la validité et la fiabilité du test de Downing. Il semblerait que les effets des manoeuvres sur la longueur relative des membres inférieurs résulteraient davantage de la latéralisation du bassin qu’au jeu articulaire de la sacro-iliaque.
Conclusion:rien ne justifie pour le moment l’utilisation clinique du test de Downing pour identifier une dysfonction de l’articulation sacro-iliaque.
Mots clés : Douleur sacro-iliaque, fiabilité, test d’allongement et de raccourcissement, test de Downing

Du Fascia au système fascial : contributions et enjeux pour la thérapie manuelle, C. Courraud
Résumé
Introduction : le terme fascia tout comme son rôle exact dans le fonctionnement de l’organisme sont encore peu connus voire négligés par les thérapeutes manuels ou les physiothérapeutes alors que des approches telles que l’ostéopathie, le rolfing ou la fasciathérapie en ont fait depuis longtemps l’élément clé de leur action thérapeutique.
Développement : de nombreux auteurs considèrent le fascia comme un nouvel « organe » dont la particularité est d’être disséminé dans tout l’organisme. D’autres estiment que le fascia constitue le chaînon manquant permettant de comprendre l’action des thérapies manuelles. Cet article réalisé sur la base d’une revue de la littérature fait le point sur l’évolution de la définition du fascia et présente les fonctions de continuité, de contractilité et de sensibilité attribuées à ce nouvel organe.
Discussion : les données scientifiques les plus récentes viennent éclairer le rôle joué par le fascia dans le fonctionnement du corps humain et suscitent un regain d’intérêt de la part de la médecine conventionnelle. Elles jettent aussi un nouveau regard sur les principes et concepts théoriques et pratiques qui sous-tendent des thérapeutiques manuelles telles que la fasciathérapie ou l’ostéopathie (unité dynamique de fonction, dynamique contractile élastique des fascias et accordage somato-psychique).
Conclusion : ces recherches offrent une perspective nouvelle aux thérapeutes manuels qui s’interrogent sur les mécanismes d’action de leur pratique et cherchent à construire un nouveau modèle de thérapie manuelle ancrée dans les données scientifiques. Toutefois l’intégration de ce champ de connaissance dans celui de la physiothérapie et de la thérapie manuelle constitue encore un défi.
Mots clés : Fascia, fasciathérapie, physiothérapie, thérapie manuelle, exercice professionnel

COMMUNICATION COURTE : Les effets des étirements musculaires et les modalités pratiques dans le contexte des activités physiques et sportives, A.-V. Bruyneel
Résumé
Introduction : les étirements musculaires font l’objet de nombreuses remises en question qui ont été relayées ces dernières années par des articles grand public et qui ont suggéré que le stretching serait inefficace voir dangereux pour les sportifs. Cette approche négative est basée sur un certain nombre d’études qui ont montré que les étirements pouvaient diminuer la performance et n’avaient pas d’efficacité sur la prévention des courbatures.
Développement : cette revue de littérature narrative met en évidence que la réponse aux étirements musculaires est très dépendante du type d’activité, de l’effet recherché, du type d’étirement (statique ou dynamique) et des modalités pra-tiques. Ainsi, les étirements sont bénéfiques pour l’amplitude de mouvement et peuvent selon les contextes améliorer la performance et prévenir les courbatures et les blessures.
Discussion : lorsque l’efficacité et les modalités des étirements musculaires sont abordées de manière exhaustive, la littérature scientifique met en évidence de nombreuses nuances qui montrent tout l’intérêt des étirements musculaires lorsque les exercices sont bien ciblés et de qualités. Lors de l’accompagnement d’un sportif, le physiothérapeute doit connaitre les caractéristiques de l’activité physique visée et les effets recherchés afin de fixer les modalités les plus appropriées pour obtenir un effet bénéfique des étirements musculaires.
Conclusion : Les étirements musculaires bien pratiqués dans un contexte approprié sont des exercices qui conservent tout leur intérêt pour accompagner la pratique d’une activité physique et sportive dans un objectif d’augmentation des amplitudes de mouvements, d’amélioration de la performance et de prévention. Cependant, ces pratiques doivent être nuancées et accompagnées pour éviter une absence d’effets, voir un effet négatif sur la performance.
Mots clés : Étirement musculaires, modalités, amplitude de mouvement, performance, prévention des blessures.

Nouvelles de santé
-  Impact des « chaussures à bascule » (Rocker sole shoes) sur la répartition des pressions plantaires en position debout et à la marche chez des femmes adultes obèses, Fourchet F, Maffiuletti N, Agosti F, et al. (2018). (Résumé par F. Fourchet)
- L’entraînement de la force, une prévention efficace, dose-dépendante et sûre des blessures sportives aiguës et de surcharge, Lauersen JB, Andersen TE, Andersen LB. (Résumé par Claude Pichonnaz)
- Un cadre et des ressources pour une prise de décision partagée : Possibilités d’amélioration des résultats de la physiothérapie. Moore, C. L., & Kaplan, S. L. (2018). (Résumé par Claude Pichonnaz)

In Memoriam - Kapandji endormi pour l’éternité B. de Gasquet / Y. Larequi

Lu pour vous
Épaule et traversée thoracobrachiale, Pascal POMMEROL
La méthode Mézières, ses gestes spécifiques (tome 2), Frédéric SIDER
Agenda : Manifestations, cours, congrès entre le 15 mars et le 30 septembre 2019
C.Q.F.D. : Organisation du congrès de la WCPT 2019 à Genève : défis, enjeux, perspectives. Entretien avec Edmund BIASON

Summary


Éditorial : « Construire des ponts », Etienne Dayer
Evaluation of the effects of dry needling on non-specific cervical pain : a qualitative review, M. George, T. Jacot, P. Bellemare
Abstract
Introduction : nonspecific neck pain is an important clinical problem and a public health issue. Trigger points dry needling (DN) is a treatment technique for myofascial pain syndrome that is gaining prominence in current physical therapy research. However, in the context of nonspecific neck pain these studies remain limited.
This study aims to examine DN effects on pain in patients of all ages with nonspecific neck pain in order to update the knowledge in this context and to validate the use of this technique based on evidence-based practice.
Method : a quantitative review was conducted on databases such as PubMed, PEDro, Embase, Cochrane. A number of randomized controlled trials were based on the following selection criteria : the upper trapezius muscle, they had to compare the DN to manual and physical therapy or a control group. The outcomes held were : Pressure Pain Threshold, Visual analogue scale, Numeric Rating Scale Neck pain Intensity.
Results : six articles have been selected from a total of 46 articles. DN effects in this case study are mixed.
Discussion:the level of evidence is generally low to moderate to support effectiveness in this context. Future research with less bias and fewer limitations are required.
Conclusions : the scientific evidences are not sufficient to support the practice of DN in the context of our study. However, this method may facilitate pain reduction to establish multi-modal, individualized and patient-friendly management.
Keywords:neck pain, cervical pain, neck and shoulder pain, dry needling, physical therapy

Detecting sacroiliac dysfunction : effects and reliability of the leg-lengthening and leg-shortening test (Downing’s test) on a symptomatic population, P. Vaucher
Abstract
Introduction : sacroiliac joint tests are commonly used for the diagnosis of sacroiliac joint dysfunction (SIJD) despite the fact that most dynamic and structural palpation tests appear to be unreliable. The aim of this study was to differentiate the effects of a quantitative dynamic test of the sacroiliac joint, known as Downing’s test, applied to symptomatic joints versus asymptomatic joints, and to evaluate the intra-tester and inter-tester reliability of the leg-lengthening and leg-shortening tests.
Methods : a test-retest study using a single-group, random-order, repeated-measures design was planned to evaluate intra-rater and inter-rater reliability of the lengthening-shortening test. A convenience sampling method was used to find six volunteer patients with sacroiliac syndrome defined by the presence of 3/5 positive sacro-iliac pain provocation tests. Intra-class correlation coefficients were calculated by testing all 12 joints six times by one rater for intra-rater reliability and five times by five active osteopaths to determine inter-rater reliability. Three different measuring methods were used to evaluate the effects of each test : relative leg length measured at mid-calf height using a caliper rule, leg length between the anterior-superior-iliac-spine and the external malleolus using a measuring tape, and the relative leg length measured under the feet using a specific device designed for this study.
Results : in total, 14 joints were studied with a total of 1980 measures. Functional lengthening or shortening of lower limb were not less significant on the side of the symptomatic joints compared to the asymptomatic side (lengthening : 6.9mm vs. 5.2mm, p=0.004 ; shortening : 3.9mm vs. 3.9mm, p=0.981). Results also showed poor intra-rater reliability for the lengthening test (ICC=0.47 ; C195% : 0.23 — 0.74) and for the shortening test (ICC=0.27 ; C195% 0.08 — 0.58). Inter-rater reliability was decreased with respectively an ICC=0.15 (C195% -0.04 — 0.48) and an ICC=0.02 (C195% : -0.11 — 0.32). The lack of reliability was not due to changes over time due to repeated measures.
Discussion : this study raises further doubts on the validity and reliability of the Downing test. We believe that observed effects on leg lengths result from pelvis side-tilt rather than from sacroiliac joint play.
Conclusion : the results of this study do not justify the use of the lengthening-shortening test to detect SUD.
Keywords:Low back pain, sacroiliac joint dysfunction, reliability, lengthening shortening test, Downing’s test

Fascia to fascial system : contributions and issues for manual therapy, C. Courraud
Abstract
Introduction
 : the term fascia and its exact role in the functioning of the organism are still little known or even neglected by manual therapists or physiotherapists whereas approaches such as osteopathy, rolfing or fasciatherapy have for a long time been key elements of their therapeutic action.
Development : many authors consider the fascia as a new « organ » whose specificity is to be present throughout the whole body. Others believe that the fascia is the missing link to understand the action of manual therapies. This article, based on a review of the literature, reviews the evolution of the fascia definition and presents the functions of continuity, contractility and sensitivity attributed to this recently recognised organ.
Discussion : the most recent scientific data shed light on the role of the fascia in the functioning of the human body and aroused renewed interest from conventional medicine. They also shed new light on the theoretical and practical principles and concepts underlying manual therapeutics such as fas-ciatherapy or osteopathy (dynamic unit of function, elastic contractile dynamics of fascia and somato-psychic tuning).
Conclusion : the recent research offers a new perspective to manual therapists who deliberate the mechanisms of action in their practice and seek to build a new model of manual therapy rooted in scientific evidence. However, the integration of this field of knowledge into that of physiotherapy and manual therapy is still a challenge.
Keywords : Fascia, fasciatherapy, physiotherapy, manual therapy, professional practice

The effects of muscle stretching and practical modalities in the physical and sports activities context, A.-V. Bruyneel
Abstract
Introduction
 : Stretching has become controversial in recent years due to articles aimed at the general public that suggest stretching is inefficient or carries risks for athletes. This negative approach is based on studies demonstrating that stretching can decrease performance and does not prevent soreness and injuries.
Development : This narrative literature review shows that the response to stretching is highly dependent on the type of physical activity, the targeted effect, the type of stretching (static or dynamic) and the modality. Stretching improves range of motion and depending on the context, it can increase performance and prevent discomfort and injury.
Discussion : With regard to effectiveness and modalities, scientific research highlights the importance of well-targeted and high quality stretching. Thus, the physiotherapist attending to the athlete must be familiar with the physical activity or sport and the targeted effects in order to determine the most appropriate modalities to gain benefit from the exercises.
Conclusion : Properly executed and targeted stretching exercises are of great interest in physical activity and sports. Stretching can increase the range of movement, improve performance and prevent injuries. However, these practices must be well selected and supervised to avoid an absence of effects, or even a negative effect on performance.
Keywords : muscular stretching, modalities, range of motion, performance, injury prevention

Nouvelles de santé
- Impact of rocker sole footwear on plantar pressure distribution during standing and walking in adult obese women Disability & Rehabilitation doi : 10.1080/09638288.2018.1512012, Fourchet F, Maffiuletti N, Agosti F, et al. (2018). (Résumé par F. Fourchet)
- Strength training as superior, dose-dependent and safe prevention of acute and overuse sports injuries : a systematic review, qualitative analysis and meta-analysis. Br J Sports Med. 2018 ;52(24):1557-63. Lauersen JB, Andersen TE, Andersen LB. Moore, C. L., & Kaplan, S. L. (2018). (Résumé par Claude Pichonnaz)
-  A Framework and Resources for Shared Decision Making : Opportunities for Improved Physical Therapy Outcomes. Physical Therapy, 98(12), 1022 1036. Moore, C. L., & Kaplan, S. L. (2018). (Résumé par Etienne Dayer)

In Memoriam - Kapandji endormi pour l’éternité, B. de Gasquet / Y. Larequi

Lu pour vous
-  Épaule et traversée thoracobrachiale, Pascal POMMEROL
-  La méthode Mézières, ses gestes spécifiques (tome 2), Frédéric SIDER
Agenda : Manifestations, cours, congrès entre le 15 mars et le 30 septembre 2019
C.Q.F.D. : Organisation du congrès de la WCPT 2019 à Genève : défis, enjeux, perspectives, Entretien avec Edmund BIASON

Nous remercions la rédaction de la revue Mains Libres de nous autorisé à présenter la revue