La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO

Mains Libres n° 1 Mars 2018

vendredi 22 mars 2019 par Mains Libres

Sommaire


Éditorial : Évolution - Yves Larequi

Efficacité des thérapies manuelles dans la prise en charge du côlon irritable chez l’adulte : une revue systématique de la littérature, N. Cettou, P. Vaucher, D. Carnes, H. Hendriks Muller
Résumé
Introduction : le syndrome du côlon irritable (SCI) est un trouble fonctionnel fréquent. Le traitement médical actuel n’apporte qu’une réponse thérapeutique partielle aux symptômes. Ceci peut expliquer l’intérêt des patients pour des méthodes alternatives, dont les thérapies manuelles.
Objectifs : l’objectif de cette revue systématique est d’évaluer l’effet clinique des thérapies manuelles appliquées sur la zone lombo-abdomino-pelvienne, sur la symptomatologie du SCI et son impact sur le bien-être global des patients.
Méthodes : la recherche d’articles en rapport avec les mots clefs SCI, thérapie manuelle et essai clinique a été effectuée sur les bases de données Pubmed, Embase, PEDro et Ostmed.Dr pour toutes les périodes couvertes jusqu’en mars 2017. Les articles retenus ont été sélectionnés par deux personnes. Notre recherche a été complétée en analysant les références des articles issus de la recherche, et en recherchant toutes les études citant les articles retenus. Les critères de sélection ciblent des études randomisées contrôlées sur une population adulte sans pathologie avérée du tractus digestif, répondant aux critères de Rome I-II-III-IV et dont l’intervention a été effectuée sur la zone lombo-abdomino-pelvienne.
Résultats : quatre études en ostéopathie et deux études en techniques orthopédiques en médecine chinoise ont été retenues. Les études étaient hétérogènes quant à la nature et la fréquence des traitements délivrés, la durée du suivi et les paramètres de mesure des retombées. Les résultats des interventions suggèrent cependant un effet modéré à faible sur la douleur, les symptômes et la sévérité du syndrome, avec des résultats inconsistants sur la qualité de vie probablement dus à la petite taille des échantillons. Nous avons estimé que le risque de biais lié à la faible qualité des études était élevé pour quatre des six études.
Conclusion : considérant les biais potentiels dans les rares études existantes, le niveau d’évidence générale est trop faible pour justifier l’intérêt de ces deux formes de thérapie lors du SCI. Par conséquent, de nouvelles recherches dans ce domaine semblent nécessaires.
Mots clés : Syndrome du côlon irritable, troubles fonctionnels intestinaux, thérapies manuelles, revue systématique
Mains Libres, 1-2018 ; 09-18

Nouvelles avancées dans l’étude de la symptomatologie vestibulaire et sa prise en charge fonctionnelle, C. Lopez
Résumé
Introduction : la prise en charge des patients avec des déficits du système vestibulaire, une cause fréquente de vertiges et instabilités, nécessite une connaissance approfondie de la physiologie vestibulaire et des données des neurosciences rendant compte de la plasticité cérébrale. Cet article a pour but de résumer les connaissances actuelles sur la symptomatologie vestibulaire et de montrer l’intérêt de la prise en charge fonctionnelle des déficits vestibulaires.
Développement : nous présentons les principales conséquences d’un déficit vestibulaire périphérique unilatéral sur la posture et l’oculomotricité, ainsi que les nouvelles techniques permettant de les mettre en évidence (p.ex. acuité visuelle dynamique, video head impulse test, potentiels évoqués myogéniques vestibulaires). Nous présentons également les conséquences, moins connues, d’un déficit vestibulaire sur la perception et la cognition spatiales, et proposons que les troubles de la perception du soi corporel (p.ex. dépersonnalisation, altérations du schéma corporel, illusions de sortie du corps) constituent une nouvelle facette de la symptomatologie vestibulaire. Les méta-analyses ont permis de confirmer les effets bénéfiques de la rééducation vestibulaire. L’analyse des techniques de rééducation vestibulaire montre que les approches sont très variées et qu’à ce jour aucune étude ne permet de conclure sur la supériorité d’une approche de rééducation.
Discussion : les rééducateurs ne devront plus négliger les modifications de la représentation du soi et du corps dans les déficits vestibulaires et des études devront être conduites afin d’évaluer leur retentissement sur le décours et la qualité de la compensation vestibulaire.
Conclusion  : alors que les méta-analyses ont révélé l’intérêt des rééducations vestibulaires, les études à venir devront comparer les résultats de différentes approches de rééducation, ou leurs effets combinés, sur la compensation vestibulaire. Enfin, les approches de réalité virtuelle et d’imagerie mentale du corps entier sont des pistes à explorer pour la rééducation de certaines formes de vertiges et d’instabilité.
Mots clés : Système vestibulaire, posture, oculomotricité, rééducation vestibulaire, plasticité cérébrale, réalité virtuelle
Mains Libres, 1-2018 ; 21-30.

Comparaison de l’effet des mobilisations et des manipulations vertébrales sur la douleur et les réactions neurophysiologiques chez des patients rachialgiques : une revue systématique de la littérature, M. Beaucamps, T. Daniel, B. Hidalgo
Résumé
Contexte et objectifs : les manipulations et mobilisations vertébrales font partie intégrante des traitements en thérapie manuelle orthopédique. Choisir entre ces deux techniques reste pourtant délicat au regard des effets secondaires et neurophysiologiques recherchés. Effectivement, toutes deux induisent des effets neurophysiologiques. La différence d’effets sur les paramètres de la douleur et sur le système nerveux neurovégétatif reste à établir.
Méthodes : cette revue systématique qualitative a analysé des essais randomisés contrôlés datant de ces 10 dernières années, provenant de PEDro et PubMed. L’inclusion finale comporte uniquement des études de bonne qualité (score PEDro 7-9/10).
Résultats : sur 325 études sélectionnées, 7 sont inclues, avec un total de 1475 patients présentant des troubles musculosquelettiques (TMS). Quatre études sur sept montrent que les manipulations ont un effet bénéfique significativement plus important sur le plan clinique à court terme concernant les paramètres de la douleur par rapport aux mobilisations (niveau de preuve modéré à fort). Cependant, trois études sur sept viennent contredire ces résultats en obtenant des résultats similaires entre ces deux techniques. Néanmoins, l’activité du système nerveux sympathique est, elle, nettement plus importante après une manipulation.
Conclusion : il reste difficile, au vu de ces résultats, d’affirmer la supériorité d’une technique par rapport à l’autre concernant ce « neurophysiological flash ». Ainsi, les risques potentiels étant plus importants sur le rachis cervical, il semble judicieux de privilégier les mobilisations du rachis cervical et/ou les mobilisations ou manipulations thoraciques. Pour les autres régions, le thérapeute peut orienter sa décision en suivant le modèle biopsychosocial.
Mots clés : Thérapie manuelle orthopédique, manipulation vertébrale, mobilisation vertébrale, neurophysiologie, douleur
Mains Libres, 1-2018 ; 33-43

Les techniques manuelles et alternatives dans le traitement des douleurs pelviennes chez la femme enceinte. Une revue critique de la littérature, S. Bodart, J. Bertuit
Résumé
Objectifs : mettre en évidence et actualiser les informations scientifiques existantes relatives aux traitements manuels et alternatifs qui agissent contre les douleurs pelviennes des femmes enceintes au cours de la grossesse.
Méthode : sur 81 publications, 18 articles puisés dans différentes bases de données et publiés entre 2006 et 2017 ont été sélectionnés et analysés. Plusieurs critères d’inclusion ont été utilisés afin de sélectionner les articles : les articles devaient porter sur les femmes enceintes ayant des douleurs pelviennes ou lombo-pelviennes, les interventions devaient concerner les traitements manuels ou alternatifs et les critères d’évaluation devaient être la douleur, la qualité de vie ou des données épidémiologiques. Les études ont ensuite été filtrées par deux grilles de lecture de l’Agence Nationale d’Accréditation et d’Evaluation en Santé (ANAES) où un score minimum de 80% devait être obtenu.
Résultats : Résultats : l’acupuncture, le port de ceintures pelviennes, les techniques manuelles, l’activité physique, l’éducation des patientes et les traitements individuels se distinguent de façon significative.
Conclusion : les auteurs encouragent de nouvelles études aux méthodes rigoureuses qui utiliseront les récents outils spécifiques aux douleurs pelviennes comme le Pelvic Pain Questionnaire. Ils sensibilisent aux nombreux biais présents dus à la spécificité de l’échantillon.
Mots clés : Douleur pelvienne, grossesse, thérapie
Mains Libres, 1-2018 ; 45-53

Communication courte - Syndrome de la Traversée Thoraco- Brachiale : description et traitement , F. Srour
Résumé
Introduction : le Syndrome de la Traversée Thoraco Brachiale (STTB) ou Thoracic Outlet Syndrome (TOS) est un ensemble de symptômes attribué à un phénomène de compression au niveau de défilés anatomiques cervico-thoraciques.
Objectif : l’objectif de cet article est de rappeler les éléments anatomo-pathologiques en lien avec l’apparition des symptômes des patients, d’ouvrir une réflexion sur la manière d’aborder l’examen clinique et de proposer des pistes de rééducation en fonction des données de la littérature.
Développement : depuis quelques années le STTB (TOS) est décrit en fonction des structures, vasculaires ou nerveuses, qui sont en lien avec l’expression des symptômes du patient. Il s’agit du nTOS (neurogenic Thoracic Outlet Syndrome), du vTOS (veinous Thoracic Outlet Syndrome) et du aTOS (arterial Thoracic Outlet Syndrome). L’étiologie des STTB est incertaine et les diagnostics différentiels nombreux. L’interrogatoire, l’observation, la palpation, les différents tests cliniques ainsi qu’une procédure de modification des symptômes sont proposés afin d’augmenter la pertinence du raisonnement clinique et de proposer un traitement de physiothérapie adapté. L’approche bio-psycho-sociale du patient, dans un contexte qui est souvent celui de douleurs chroniques semble nécessaire.
Discussion : la recherche médicale, notamment en terme de pertinence des examens complémentaires, a permis d’affiner la description et la compréhension du STTB. Dès lors, la physiothérapie doit évoluer en proposant des protocoles adaptés aux différents types de STTB. Des travaux de recherche devront être réalisés afin de définir les protocoles les plus pertinents et les modalités de mise en oeuvre des exercices.
Conclusion : les patients qui présentent des STTB sont régulièrement adressés pour une prise en charge de l’épaule ou du rachis cervical. Le raisonnement clinique du physiothérapeute prend alors toute sa place car la particularité des symptômes ressentis de même que le contexte d’apparition de ces derniers justifient d’une rééducation spécifique. Bien que les douleurs des patients soient souvent majorées à l’effort, une physiothérapie active progressive et l’apprentissage d’une auto-rééducation seront les points centraux du traitement des STTB.
Mots clés : Syndrome de la Traversée Thoraco-Brachiale, douleur cervico-brachiale, épaule, rachis cervical, défilé des scalènes, syndrome costoclaviculaire, petit pectoral, plexus brachial
Mains Libres, 1-2018 ; 55-59

Agenda
Lu pour vous
- Manipulating practices A critical physiotherapy reader, B. Gibson, D. Nicholls, J. Setchell, K. Synne Groven, N. Petty
- Éducation interprofessionnelle et pratique collaborative, D. Gachoud, S. Gallant, L. Lucarelli, N. Oberhauser, A.-C. Allin-Pfister
Carnet noir
CQFD  : Interview de Nicolas Forestier, un nouveau renfort à la direction de Mains Libres - Yves Laresqui

Summary

Éditorial - Évolution - Yves Larequi

Effects of manual therapy on irritable bowel syndrome in adults : a systematic review, N. Cettou, P. Vaucher, D. Carnes, H. Hendriks Muller
Abstract
Background : irritable bowel Syndrome (IBS) is a functional disorder that affects approximately 11 % of the population. Often, medication only partially improves symptoms and does not resolve the problem. Some patients seek alternative treatments and care, which include manual therapy.
Objectives  : this systematic review aims to evaluate the clinical effects of manual therapy applied to the lumbar-abdominal region for reducing symptoms and improving quality of life for people with IBS.
Methods : keywords in relation to IBS, manual therapy and clinical trials were used to search on Pubmed, Embase, PEDro,and Ostmed in March 2017. Two researchers selected articles. Forward tracking and reference screening were also used. Studies were retained if they included adults with IBS (using the Rome I-II-III-IV criteria), the intervention included manual therapy on the lumbar-abdominal region, and a control group was used.
Results : we identified six studies that evaluate the benefits of manual manipulative treatment on IBS. Studies were heterogeneous regarding type of treatment, frequency of treatment, duration of follow-up, and measured outcomes. Results suggested possible small to moderate beneficial effects on pain, symptom perception, and syndrome severity with inconsistent results regarding quality of life. Small sample sizes and low-quality trials with a high risk of bias in four of the six studies limited the level of certainty in the interpretation of results.
Conclusion : given the potential bias in the existing studies, the evidence is weak to support manual therapy for IBS. Further research seems necessary.
Keywords : Irritable bowel syndrome, functional bowel disorder, manual therapy, systematic review
Mains Libres, 1-2018 ; 09-18

Vestibular disorder and vestibular rehabilitation : an update, C. Lopez
Abstract
Introduction : management of vestibular disorders – a common cause of vertigo and dizziness – requires a comprehensive understanding of human vestibular physiology as well as of recent data about neuroplasticity. This review article presents the current understanding of the symptoms observed during vestibular disorders and how vestibular rehabilitation improves the patients.
Development : we summarize the main deficits observed after a unilateral peripheral vestibular disorder, including postural and oculomotor dysfunctions, and present new techniques to measure these deficits (e.g. dynamic visual acuity, video head impulse test, vestibular-evoked myogenic potentials). We summarize also how vestibular disorders impair spatial perception and cognition, and propose that impaired perceptions of the bodily self (including depersonalization, distorted body schema and out-of-body experiences) are another type of vestibular syndrome. Recent meta-analyses indicate that vestibular rehabilitation methods are beneficial to the patients. However, there is a large variety of approaches to vestibular rehabilitation, and there is no evidence that one approach is more effective than another.
Discussion :clinicians should not overlook impaired perceptions of the body and self during vestibular disorders. Studies should now be conducted to evaluate how these deficits influence vestibular compensation and the outcome of the vestibular rehabilitation..
Conclusion : although meta-analyses have demonstrated the advantages of vestibular rehabilitation, future studies should endeavour to compare the impact of various rehabilitation procedures, or the combination of several approaches, on vestibular compensation. Finally, immersive virtual reality and whole-body mental imagery should open new avenues for rehabilitation of certain forms of vertigo and dizziness.
Keywords : Vestibular system, balance, eye movements, vestibular rehabilitation, brain plasticity, virtual reality
Mains Libres, 1-2018 ; 21-30.

Comparison of the effect of vertebral mobilization and manipulation on pain and on neurophysiological effects in patients with spinal pain : a systematic review, M. Beaucamps, T. Daniel, B. Hidalgo
Abstract
Background and objectives : vertebral manipulations and mobilizations are an integral part of treatment in orthopedic manual therapy for musculo-skeletal disorders (MSD). The choice between these techniques is controversial in clinical practice in view of neurophysiological effects and potential side effects. Indeed, it has been reported that both methods induce temporary neurophysiological effects. However, the difference in effects on the pain parameters and on the neurovegetative nervous system remains to be established.
Methods : this qualitative systematic review was performed by analyzing randomized controlled trials (RCTs) published during the last 10 years in PEDro and PubMed databases. The final selection only includes high quality RCTs (PEDro score 7-9/10).
Results : from 325 studies selected, seven were included, which analyzed 1475 patients with spinal MSD. The majority of the studies (4/7) demonstrated that manipulations provided a more beneficial effect on pain parameters in the short term over mobilizations (moderate evidence). However, three studies out of seven raised controversy by producing similar results between the two techniques. The activity of the sympathetic nervous system is definitely more significant after manipulation.
Conclusion : however, it is difficult, in the light of these results, to assert that one technique is more efficient than the other with regard to this « neurophysiological flash ». Therefore, considering the potential significant risks in the cervical spine region, it may be safer to focus on cervical mobilizations as well as mobilizations and/or manipulations of the thoracic spine. For the other regions of the spine, the physiotherapist can make a decision based on the biopsychosocial model.
Keywords : Orthopaedic manual therapy, vertebral manipulation, vertebral mobilization, neurophysiology, pain
Mains Libres, 1-2018 ; 33-43

Manual and alternative techniques for the treatment of pelvic pain in pregnant women : a review of literature, S. Bodart, J. Bertuit
Abstract
Objectives  : to highlight and update existing and conclusive scientific data related to manual and alternative treatments that alleviate pelvic pain in pregnant women
Methods : from a total of 81 publications, 18 articles from different databases and published between 2006 and 2017 were selected, extracted, and analyzed. Several inclusion criteria were used : the articles should focus on pregnant women with pelvic or lumbo-pelvic pain, the interventions should relate to manual or alternative treatments, and the evaluation should focus on pain, quality of life, or epidemiological data. The studies were filtered by two grids of the Agence Nationale d’Accréditation et d’Evaluation en Santé (ANAES), in which a minimum score of 80 % had to be obtained.
Results : acupuncture, pelvic belts, manual techniques, physical activity, patient education, and individual treatments are significantly different.
Conclusion  : the authors encourage further studies with rigorous methodology using the recent tools specific to pelvic pain, such as the Pelvic Pain Questionnaire. They raise awareness regarding several existing biases due to the specificity of the sample.
Keywords : Pelvic pain, pregnancy, therapy
Mains Libres, 1-2018 ; 45-53

Communication courte - Thoracic Outlet Syndrome : description et management, F. Srour
Abstract
Introduction : thoracic Outlet Syndrome (TOS) is a set of complex symptoms attributed to a cervico-thoracic neuro-vascular bundle compression in anatomical structures.
Objective : the aim of this paper is to examine these anatomo-pathological elements related to patient symptomatology, to propose a method to manage the clinical assessment and to describe a different method for rehabilitation, according to the literature.
Subject : in recent years, a classification based on vascular and nervous structures that are at the origin of patient symptoms has been described in TOS. These include nTOS for neurogenic Thoracic Outlet Syndrome, vTOS for venous Thoracic Outlet Syndrome and aTOS for arterial Thoracic Outlet Syndrome. The etiology of TOS is uncertain and there exists confusion due to the many differential diagnoses. Patient observation, palpation and clinical tests as well as symptom modification procedures are proposed to reach a better clinical reasoning and to propose a physiotherapy adapted treatment. The biopsychosocial approach appears also to be necessary.
Discussion : medical research has made significant advances regarding TOS description and understanding the mechanism and particularly with regard to complementary examinations. Physiotherapy treatment then is adapted to the different types of TOS. Nevertheless, further researches should be conducted
to guide professionals to find the most adapted treatment.
Conclusion : patients with TOS are often referred to physiotherapists for shoulder or neck pain. The physiotherapist’s clinical reasoning appears to be very important to implement a specific rehabilitation. While a patient’s pain is often increased by movements, progressive exercises and self-rehabilitation are essential.
Keywords : Thoracic Outlet Syndrome, cervicobrachial pain, shoulder, cervical spine, scalenes syndrome, costoclavicular syndrome, pectoralis minor, brachial plexus
Mains Libres, 1-2018 ; 55-59

Agenda
Lu pour vous
- Manipulating practices A critical physiotherapy reader, B. Gibson, D. Nicholls, J. Setchell, K. Synne Groven, N. Petty
- Éducation interprofessionnelle et pratique collaborative, D. Gachoud, S. Gallant, L. Lucarelli, N. Oberhauser, A.-C. Allin-Pfister
Carnet noir
CQFD : Interview de Nicolas Forestier, un nouveau renfort à la direction de Mains Libres - Yves Laresqui

Nous remercions la rédaction de la revue Mains Libres de nous autorisé à présenter la revue


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 7 / 305889

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Revues  Suivre la vie du site Mains Libres   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License